Municipales 2014


Notre programme

Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
29 - Janvier 2019
28 - Juillet 2018
27 - Janvier 2018
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss rss

TOUS LES ARTICLES
SOIREE ETOILEE
DEUILS
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
PNR (Parc Naturel Régional)
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

RÉUNION PUBLIQUE SUR LE PROJET DU ʺCLOS DES ROUVRESʺ

Le 03/12/2018 à 19h36 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Cette réunion publique tant demandée, tant attendue, a eu lieu mercredi 28 novembre 2018.
Monsieur Jérôme Berg, le promoteur du projet, était entouré de Monsieur le Maire et de deux Adjoints : Monsieur Michel Pierret, Adjoint aux travaux et à l’urbanisme et Monsieur Jean-Marc Macario, Adjoint à la culture, aux sports et aux anciens combattants.

Malgré le peu de temps qu’il y a eu entre l’annonce de cette réunion et sa tenue, de nombreux habitants étaient présents, preuve que la demande de cette information de la population, que les élus de Spéracèdes Demain avaient formulée dès que ce projet avait été connu, était justifiée.

Ce ʺpeu de tempsʺ et l’horaire de cette rencontre ont été les premières questions, le premier reproche, qui ont été formulés.
Jérôme Berg, le promoteur, a répondu que, n’habitant pas en permanence dans la région et ayant un emploi du temps très chargé quand il s’y trouve, il a été difficile de faire autrement.
Après avoir développé son projet, il s’est dit prêt à répondre à toutes les questions. C’est ce qu’il a fait, effectivement, sans en éluder aucune.
4 600 m2 de terrain, 1 800 m2 de ʺplancherʺ prévus. 21 logements : studios, 2 pièces et 3 pièces (1 parking et 1 garage prévus par logement), 4 commerces, 22 places de parking réservées aux clients des commerces. Une ʺaileʺ (le long du boulevard du docteur Sauvy) prévoit le rez-de-chaussée et 3 étages, pour les autres constructions : rez-de-chaussée et 2 étages.

● Pourquoi le permis n’a pas été déposé quand les permis étaient instruits sous la réglementation du Plan d’Occupation des Sols ? (POS)
ᴥLe terrain n’a pu être acheté par le promoteur plus tôt.

●Suite à plusieurs questions allant dans le même sens, il a été répondu que la hauteur maximale ne dépasserait pas 10 m à ʺl’égout ʺ (à la gouttière).

Cette affirmation nous paraît surprenante et difficile à tenir pour les ʺ4 niveauxʺ, car si on compte en moyenne 3 m par niveau, nous atteignons 12m.

●Il a également affirmé : que les constructions ne cacheraient pas la vue des chênes se trouvant ʺderrièreʺ, que le maximum d’arbres serait préservé et que l’ensemble serait arboré.

●Il a été reproché que le dossier n’ait pas été connu dans le détail avant le dépôt du permis.
ᴥLa réponse a été : « un dossier n’est consultable qu’après obtention du permis de construire. »

●La prévision d’un cheminement à l’ouest des constructions fait craindre que ce projet ne soit que le début d’un projet plus vaste qui s’étendrait sur le reste de la parcelle.

ᴥLa réponse du promoteur a été nette : « Il n’y aura pas de ʺClos des Rouvres 2ʺ.
Le Maire et l’Adjoint à l’urbanisme ont déclaré que le règlement de cette zone, classée en attente dans le PLU, empêcherait cette possibilité.

●A propos du PLU, cette zone classée 2AU prévoit : « l’ouverture à l’urbanisation de cette zone est conditionnée par une révision du PLU et la mise en place d’une OPA (Orientation d’Aménagement Programmée) » et les remarques du commissaire enquêteur sur cette zone sont : « Les constructions doivent présenter un aspect compatible avec le caractère ou l’intérêt des lieux avoisinants, des sites et paysages. ». Il a été regretté que ce ne soit pas pris en compte.

ᴥLa réponse a été claire : quand le permis a été déposé, le POS, qui réglemente les constructions, n’était plus valide et le PLU, en cours d’élaboration (il n’est toujours pas applicable à ce jour), c’est donc, suivant la loi, le RNU (Règlement National d’Urbanisme) qui s’applique : la commune n’a alors aucun ʺpouvoirʺ.

Nous pensons qu’un avis du Maire, faisant référence au projet du PLU, aurait pu avoir une certaine influence et, même si cet avis n’avait pas été suivi, il aurait ʺcoupé courtʺ à certaines rumeurs.

●Le problème des parkings a été soulevé.
ᴥA la question : «Les parents amenant leur(s) enfant(s) à l’école rencontrent des problèmes pour garer leur voiture ; ce nouvel afflux de personnes, conséquence des nouveaux habitants et clients des commerces, n’aggravera-t-il pas la situation ? »

ᴥPour le promoteur, la réponse est : « non » car il a déclaré vouloir rétrocéder à la commune l’emplacement des parkings prévus pour les commerces (22) avec un cahier des charges garantissant une priorité aux clients de ces commerces.

Dès que nous avions eu connaissance de ce projet, nous avions demandé l’ouverture de ces parkings à la population. Nous avions dit et écrit, en plusieurs occasions, que cela devait être consigné officiellement. On nous avait dit avoir été entendus, que cela soit confirmé publiquement nous réjouit.


●La question de la date des débuts des travaux a été posée.

ᴥPour Jérôme Berg, lorsque le permis aura été délivré, il faudra attendre le délai légal de possibilité de recours. S’il n’y a pas de recours, il prévoit le début des travaux pour le printemps. Concernant la fin des travaux, il ne peut se prononcer car leur avancement est tributaire de nombreux facteurs qu’il ne maîtrise pas. (Intempéries, disponibilité des entreprises…)

●Si le projet a fait l’objet de certaines inquiétudes, la venue de commerces n’a soulevé aucun problème, au contraire.

●A la fin de la réunion, toutes et tous ont pu consulter les plans du projet.

●L’ambiance a été par moments un peu ʺélectriqueʺ, parfois même à la limite de l’agressivité, sans que cette limite soit franchie, ce qui a été une bonne chose pour l’échange.


commentaires commenter

Commentaires

rss