Municipales 2014


Notre programme

Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
28 - Juillet 2018
27 - Janvier 2018
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss rss

TOUS LES ARTICLES
SOIREE ETOILEE
DEUILS
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
PNR (Parc Naturel Régional)
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

QUEL DEVENIR POUR NOS DÉCHETS ? UNE PISTE DE RÉFLEXION

Le 26/09/2013 à 10h22 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Très intéressante réunion d’information sur ce problème samedi 21 septembre à Montauroux.
Le Maire d’une petite commune du sud de l’Alsace, Retzwiller, environ 600 habitants, a présenté à l’auditoire l’organisation originale de la collecte des déchets, dont il est le précurseur, en place dans la Communauté de Communes de la Région de Dannemarie (15671 habitants).
L’idée directrice : limiter au maximum le volume de déchets non recyclables en incitant le tri collectif.
Le résultat est spectaculaire : 375 kg par habitant et par an en 2000, 77 kg par habitant et par an actuellement.
Pourquoi cet objectif ? Ce sont les déchets non recyclables qui posent problème.
Actuellement ils sont, soit incinérés avec toute la pollution que cela implique, soit passent par des unités de Tri Mécano Biologique (TMB) qui n’ont rien à voir avec le "Bio", les "boues" qui en résultent étant impropres à l’épandage dans les champs.
Quelle est cette organisation ?
Chaque foyer dispose de containers dédiés : aux plastiques, aux papiers, aux déchets verts et aux déchets non recyclables. La collecte se fait porte à porte. Les habitants paient en fonction du poids de leurs déchets non recyclables, les autres déchets étant enlevés gratuitement, mieux, comme leur vente rapporte, les factures des contribuables sont réduites d’autant.
Les déchets non recyclables sont stockés en attendant que de nouvelles technologies rendent possible leur recyclage. Dépourvus de tout élément permettant la fermentation, ils ne sont plus polluants ; la réduction considérable de leur volume exige moins d’espace pour les stocker.
Notons que, non seulement la dépense est moins importante, que la défense de l’environnement y trouve largement son compte, mais que cela a permis la création d’emplois.
Le recyclage permet de préserver les matières premières, donc à terme de stabiliser leur prix.
Le SIVADES rencontrant un problème de survie, les élus responsables seraient bien inspirés d’étudier cette nouvelle voie.
Malheureusement, aucun Conseiller Municipal ni Conseiller Communautaire de notre village n’a assisté à cette conférence, de même que très peu de Conseillers Communautaires de "Terres de Siagne", pourtant avertis de sa tenue.
C’est regrettable, car ce n’est qu’en ayant connaissance des différents procédés que l’on peut raisonnablement choisir : il semble que certains ne s’en donnent pas les moyens.

commentaires commenter

Commentaires

rss