Municipales 2014


Notre programme

Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
30 - Juillet 2019
29 - Janvier 2019
28 - Juillet 2018
27 - Janvier 2018
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss rss

TOUS LES ARTICLES
SOIREE ETOILEE
DEUILS
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
PNR (Parc Naturel Régional)
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

CONCERT "LA BELLE ÉPOQUE"

Le 27/08/2013 à 22h46 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Si, Alain Loustalot et son groupe, ont un peu détourné l’appellation "Belle Époque" de sa réalité historique (entre la fin du XIX ème siècle et le début de la première guerre mondiale) la nouvelle définition colle parfaitement avec notre imaginaire. La batterie et les "cuivres" avec par intermittence un "bandonéon" pour des airs du folklore Niçois, Provençal, Piémontais et Français, ont enchanté la centaine de présents dans le "petit pré" de Cabris. Avec beaucoup d’humour, comme à son habitude, Alain Loustalot, annonçant les morceaux, nous invita à un vrai tour du monde : de la France à la Chine, en passant par la Hongrie, l’Argentine, la Suisse…
Des musiques jamais démodées, mais qui, époque oblige, n’avaient pas eu les honneurs des médias. Nous étions dans la véritable "Belle Époque".
Petit à petit, furent interprétés des airs entendus dans notre jeunesse chantonnés par nos parents ou grands-parents comme "Viens poupoule", "Ménilmontant", puis subrepticement d’autres se rapprochant de nous "Les Amants de Saint Jean", "La vie en rose", de plus en plus près,"Ma petit’ folie", "Vous permettez monsieur". Les spectateurs se mirent à fredonner encouragés par Alain Loustalot, le temps ne comptait plus, il y avait communion entre les musiciens et le public. Comme tout à une fin, après un dernier morceau, c’est accompagnés d’applaudissements très fournis que le groupe se retira.
Nous ne parlons pas de la qualité de l’interprétation elle fut digne de la réputation de cet orchestre.
Merci aux "Heures Musicales de Spéracèdes" et à la municipalité de Cabris d’avoir offert ces instants de nostalgie à un public, de plus en plus nombreux au fur et à mesure que le programme se déroulait.

commentaires commenter

Commentaires

rss