Municipales 2014


Notre programme

Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
30 - Juillet 2019
29 - Janvier 2019
28 - Juillet 2018
27 - Janvier 2018
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss rss

TOUS LES ARTICLES
SOIREE ETOILEE
DEUILS
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
PNR (Parc Naturel Régional)
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

PATRIMOINE NATUREL ET EAU

Le 03/02/2013 à 07h30 par Spéracèdes Demain dans la catégorie PNR (Parc Naturel Régional)

Le 24 janvier, à Spéracèdes, la commission "Patrimoine naturel et eau" du Syndicat Mixte du Parc Naturel Régional (PNR) a réuni l’ensemble des partenaires du territoire du PNR afin d’échanger sur les actions de chacun et les valider pour les années 2013-2014.
De nombreux points ont été abordés concernant "La gestion des espaces naturels et des espèces animales et végétales".
Il a été mis en évidence une espèce invasive : le Berce du Caucase. Sans programme d’éradication, cette plante peut envahir le territoire. On la trouve actuellement à Valderoure, Séranon, Andon…Elle présente, en outre, un danger sanitaire : sa sève, sur une peau exposée au soleil, provoque des réactions cutanées. De nouvelles campagnes d’éradication sur les rives de la rivière "La Lane" vont être engagées.
Il faut sensibiliser également la population du danger de l’Ambroisie, présente sur 60 % du territoire du PNR, son pollen provoquant de graves allergies.
Le problème du Frelon Asiatique, sévissant dans tout le département, véritable fléau pour les abeilles a été soulevé. Un travail de dépistage, d’inventaire et d’information au public serait nécessaire.
Certaines espèces emblématiques telles que l’Erodium de Rodié (petit géranium) sont à préserver. Il est prévu des débroussaillements pour lui permettre de se développer.
Des études sont réalisées (suivis et inventaires) pour l’Ecrevisse à pattes blanches, les chiroptères (chauve-souris), l’Hydromante de Strinatii (famille des salamandres) et sur la faune cavernicole. De moins en moins présentes, ces espèces doivent être protégées en sensibilisant la population.
Pour assurer la protection des milieux naturels, la circulation motorisée doit être réglementée. Des équipes de l’Office National des Forêts et de la gendarmerie organisent des tournées. Un groupe de travail doit être mis sur pied pour étudier les nuisances nocturnes : bruits, éclairage… La création d’une "brigade verte", assermentée, pour la surveillance du Parc serait la bienvenue.
Conseiller les organisateurs de manifestations sportives ponctuelles pour la prise en compte des enjeux patrimoniaux est aussi à prévoir.
Tous ces points nécessitant information (guides de bonnes pratiques, panneautage…) et surveillance sont planifiés pour 2013.
Un autre point important, "La gestion concertée et solidaire de la ressource en eau", a été abordé. Dans cette thématique, le PNR est essentiellement le relais d’actions de sensibilisation et d’information. Pour cela, il a été envisagé de :
- Porter à la connaissance des communes les enjeux liés à l’eau lors de l’élaboration des documents d’urbanisme.
- Suivre le Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE) de la Siagne avec la participation de la Commission Locale de l’Eau (CLE).
- Restaurer les bords de "La Lane".
- Intégrer la composante "hydroélectricité durable" dans le cadre de la réflexion sur les énergies.
- Proposer des initiatives de la gestion solidaire de la ressource en eau (territoire/littoral…).
Le PNR est le château d’eau de la Côte. Monsieur Aschièri, représentant le Conseil Régional, propose que le littoral, qui bénéficie de cette eau, participe, grâce à une légère majoration de sa facture au financement de :
● La construction et la réhabilitation les stations d’épuration.
● La prospection des réseaux souterrains et de la surveillance de la qualité de l’eau en amont des
sources, avec la collaboration de spéléologues.

L’idée nous paraît bonne ; mais est-ce que les élus et les différentes compagnies d’exploitation des eaux entendront cette requête ?

commentaires commenter

Commentaires

rss