Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
31 - Janvier 2020
30 - Juillet 2019
29 - Janvier 2019
28 - Juillet 2018
27 - Janvier 2018
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
Notre programme 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss rss

TOUS LES ARTICLES
SOIREE ETOILEE
DEUILS
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
PNR (Parc Naturel Régional)
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

COMMUNIQUE DE L'ASSOCIATION "HISTOIRE ET CULTURE EN PAYS DE HAUTE SIAGNE" AUX ASSOCIATIONS

Le 21/03/2020 à 06h20 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Cabris le 1er mars 2020

Monsieur le Président, Madame la Présidente,

L’association « Histoire et Culture en Pays de Haute Siagne », depuis plus de dix ans, publie des ouvrages d’histoire sur notre pays de Grasse. Ces livres, dont vous trouverez la liste en dossier attaché, ont permis de préparer des conférences pour populariser cette histoire souvent méconnue. Aussi, si certaines de ces conférences vous intéressent, nous sommes tout disposes à venir les donner au sein de votre association.
Pour nous permettre d’éditer d’autres ouvrages, nous sollicitons une contribution de 150 euros pour chaque manifestation.

Conférences de Michel Froeschlé :

La Régie des eaux du Canal Belletrud a 100 ans


L’eau est rare, elle est précieuse, Nous devons impérativement la préserver, la choyer comme le fait la Régie des eaux du Canal Belletrud depuis sa création.
A la sortie de la première guerre mondiale, en 1920, le Docteur Belletrud, maire de Cabris, crée un syndicat qui réunit les communes de Saint-Cézaire, Cabris, Le Tignet et Peymeinade afin de réaliser un canal destiné à l’irrigation et à l’alimentation en eau potable de ces communes qui en manquent cruellement. Ce projet titanesque pour l’époque n’aboutira qu’en 1931, date à laquelle l’eau de la Siagne coule enfin à la borne fontaine de Cabris.
Depuis cette date, la Régie n’a pas cessé de se développer. Son réseau de canalisation est passé de 15 km en 1920 à 270 km en 2020 et dessert plus de 10000 abonnés.
Cette conférence se propose d’évoquer cette formidable saga de la Régie des eaux du canal Belletrud.

La République à visage humain

Jean-François Ricord, fils d’une vieille famille grassoise, a été pendant la Révolution un dirigeant politique très actif dans notre région. Il fut maire de la ville en 1791 puis élu à la Convention en 1792, représentant en mission près l’armée d’Italie avec Robespierre jeune, puis dans le Var et les Alpes-Maritimes en 1793-1794. Contrairement aux deux autres révolutionnaires célèbres à Grasse, Jean-Joseph Mougins de Roquefort et Maximin Isnard, Ricord est peu connu de ses compatriotes, lesquels lorsqu’ils en parlent, le traite volontiers de « terroriste ». Pourtant ce « missionnaire de la République » n’a fait que lutter contre les ennemis de cette première République, tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur.
Cette conférence propose de faire revivre cette période difficile de la Révolution en évoquant la vie de Jean-François Ricord.

Conférences de Marie-Hélène Froeschlé-Chopard :

Romérages et pèlerinages : mémoire d’une histoire des territoires


« Romérage » est un terme provençal qui signifiait « pèlerinage » jusqu’au siècle dernier, mais qui désignait aussi la fête du village. Dans l’ancienne Provence, le point commun entre Romérages et pèlerinages est la procession. Au cours de la fête villageoise du romérage, les habitants organisent une procession des reliques protectrices du saint patron de la commune soit autour du village, soit vers une chapelle éloignée
Quand il s’agit d’aller vers une chapelle éloignée, le romérage se rapproche du pèlerinage, car le pèlerinage est aussi une marche vers un lieu particulier, un lieu saint où se produisent des miracles.
Dans tous les cas, romérages et pèlerinages sont indissociables du lieu où se déroulent leurs cérémonies et ces cérémonies désignent aux habitants ces lieux comme des lieux de leur histoire, comme des lieux de mémoire, des lieux sacrés.

Des livres à portée de tous. La création de la bibliothèque de Grasse en 1794.


Lors des ventes des Biens Nationaux, l’Assemblée nationale prend des meures en faveur de la conservation des livres et objets d’art qu’ils pouvaient contenir. La création des bibliothèques publiques s’inscrit dans cette volonté de conservation mais aussi dans le projet, comme le dit Coupé dans son rapport du 1er pluviôse an II (20 janvier 1794), « de mettre autant qu’il est possible, tous les citoyens à portée d’aller s’instruire ».
Cette conférence présente l’analyse du catalogue de la première bibliothèque de Grasse, dressé après bien des difficultés en 1794. Cette analyse témoigne d’un double souci : garder les traces du passé, instruire les citoyens : Deux types d’ouvrages y ont été conservés, qui correspondent à deux périodes florissantes de la « librairie » d’Ancien Régime : la fin du XVIIe siècle et la seconde moitié du XVIIIe siècle.



Conférences de Gilles Sinicropi :

Les ex-voto de Notre-Dame de Valcluse (XVIIe-XXe siècle)


Ex-voto est l’abréviation de l’expression latine ex-voto suscepto, « suivant le vœu fait ». Il s’agit en fait d’objets dont le fidèle fait don au sanctuaire, soit en reconnaissance d’une faveur obtenue et en exécution d’un vœu, soit, parfois, avant même que celui-ci ne soit exaucé. Ils peuvent prendre une forme spécifique en relation avec le miracle souhaité ou obtenu, ou celle d’une plaque de marbre. Ils se présentent également sous la forme de peintures qui figurent les circonstances du vœu et les personnages concernés.
Ce sont précisément ces tableaux votifs - que l’on retrouve essentiellement à Notre-Dame de Valcluse pour la période des XVIIe-XXe siècle - qui seront présentés lors de cette conférence.

Un sanctuaire « grassois » : Notre-Dame de Valcluse


« Ce sanctuaire comme les humbles ruisseaux, avait jusqu’à présent un nom, mais pas d’histoire ».Cette affirmation, publiée en 1890 dans une étude sur les pèlerinages français de la très sainte Vierge, est longtemps demeurée valable et ce, en dépit du rayonnement séculaire du sanctuaire « grassois ». Quelques articles ou livrets lui ont bien été consacrés depuis les années 1830, mais ils n’ont souvent privilégié que la légende et la fable à la rigueur historique.
Les sources disponibles permettent pourtant de retracer l’histoire et d’identifier les acteurs du sanctuaire à travers les âges. C’est précisément ce que propose la conférence de Gilles Sinicropi.

Le père Cresp et la première « Histoire » de Grasse (XVIIIe siècle)

Dès 1878, l’abbé Massa consacre, dans sa galerie d’« Hommes célèbres de Grasse », une notice au père Antoine Cresp, de l’ordre des frères prêcheurs. Il y mentionne en particulier celui de ses écrits qui n’a cessé d’être cité par des générations d’historiens : les Mémoires pour servir à l’histoire ecclésiastique et civile de la ville de Grasse. Personne ne s’est pourtant véritablement penché sur cette toute première Histoire de Grasse, pourtant régulièrement transcrite du XVIIIe au XXe siècle.
C’est ce que précisément propose cette conférence, fruit du dépouillement d’une dizaine de manuscrits conservés à Paris, Aix, Marseille, Nice et Grasse.

Le théâtre à Grasse aux XVIIe et XVIIIe siècles


La rareté et l’extrême dispersion des sources expliquent que les historiens et érudits locaux n’aient jamais souhaité ou pu se pencher sur la vie théâtrale à Grasse. Tout au plus ont-ils relevé ici et là, au hasard de leurs dépouillements, des mentions sans autre cohérence que géographique. Un document d’une extrême richesse, inédit, est pourtant conservé à Marseille. Intitulé Répertoire général de toutes les pièces de théâtre, spectacles, concerts etc. qui ont été donnés sur les divers théâtres de Grasse, ainsi que la désignation des troupes, et la date des représentations depuis 1746 jusqu'à nos jours, il est à l’origine de l’enquête que vous présente la conférence de Gilles Sinicropi.

Espérant bientôt nous rencontrer pour une soirée autour d’un des thèmes concernant l’histoire du pays de Grasse, recevez Monsieur, Madame l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Marie-Hélène Froeschlé et Gilles Sinicropi
Présidents de l’association « Histoire et Culture en Pays de haute Siagne »

commentaires commenter

Commentaires

rss