Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
31 - Janvier 2020
30 - Juillet 2019
29 - Janvier 2019
28 - Juillet 2018
27 - Janvier 2018
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
Notre programme 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss rss

TOUS LES ARTICLES
SOIREE ETOILEE
DEUILS
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
PNR (Parc Naturel Régional)
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39

LE PÈRE NOËL A SPÉRACÈDES

Le 23/12/2009 à 20h10 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

LE PÈRE NOËL Á SPÉRACÈDES

Malgré une température, basse pour notre région, la place du village était investie par les Spéracèdoises et les Spéracèdois ce samedi 19 décembre en fin d’après midi.
Un public où se côtoyaient tous les âges ; mais pourquoi autant d’enfants ?
Le Père Noël avait décidé de poser sa hotte sur la place !
Depuis 3 ans il y est invité par le Café de l’Union et les "Amis du village".
Vin chaud, marrons grillés, crêpes, douceurs, il y en avait pour tous les goûts ; comme toutes les années, Jean-Marc, Jo, Mireille et Max ont été mis à contribution.
Pour 2009, Christophe Roustan et le Comité des Fêtes ont apporté leur concours à cette soirée : des stands montés par les employés municipaux abritaient artisans et commerçants parmi lesquels on a pu reconnaître la boulangère, l’épicière, la fromagère du Bois d’Amont de Saint Cézaire et un potier. Structures gonflables, cracheur de feu, jongleur, promenades en poney firent la joie des enfants sans oublier le Père Noël distributeur généreux de friandises.
Les chorales "Cardélina" de Montauroux, "Aïgo Vivo" et "Airs du temps" de Spéracèdes réchauffèrent l’atmosphère par des chants de circonstance.
On a retrouvé l’ambiance de rencontre entre les habitants, si naturelle il y a une génération, si rare de nos jours mais présente à Spéracèdes qui a gardé l’âme d’un petit village.

LA CHORALE DE L'AÏGO VIVO
LE CRACHEUR DE FEU

commentaires commenter

XAVIER BORRIGLIONE:"QUE BRAÏA MI METI?"

Le 11/12/2009 à 08h00 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

TOINOU DAU GOURC


Malgré son titre "Que braïa mi meti" nul besoin de connaître le Provençal, le Nissart ou le Gavot pour apprécier le spectacle, organisé par le Comité des Fêtes, que Xavier Borriglione a produit à la salle des fêtes de Spéracèdes.
Le présenter comme humoriste est un peu réducteur : c’est un conteur, avec un C majuscule, et comme tel l’humour est omniprésent, mais aussi la sensibilité filtre de toutes parts.
L’air de rien, avec son parler du terroir, Toinou aborde des problèmes de société qui nous semblent être ceux du présent, mais, par de petites anecdotes, Xavier nous rappelle qu’ils traversent le temps, sans cesse se reposent et que, malheureusement, les "montrés du doigt" d’hier, sont parfois les "montreurs du doigt" d’aujourd’hui !
Les problèmes ne sont pas éludés, les travers des personnages ne sont pas gommés, mais abordés avec une douceur et une foi en l’être humain qui a réchauffé l’auditoire.
Toinou, Antonin, Fine, Koulomel et la grand-mère passent devant le spectateur avec leurs défauts et leurs côtés attachants, l’artiste dans un parti pris volontaire et peut-être naturel, fait pencher la balance en faveur de la deuxième facette. Les différentes étapes de la vie d’un paysan du Boréon défilent sous nos yeux grâce à la magie du conteur, qui transforme les paroles en images.
Une fois passés les rires, les situations comiques, il reste que le côté humoristique est largement dépassé. Ce vieux Toinou, et à travers lui l’artiste, transforme ce conte en un hymne à la tolérance, à l’acceptation des différences, de toutes les différences. Les propos font mouche, ils sont dits avec un tel naturel qu’une vraie complicité s’installe entre l’artiste et son public.
Un Ave Maria joué avec brio, au fifre, a clôturé cette représentation, laissant l’auditoire sans voix avant que, se ravisant, les applaudissements fusent, se prolongeant longuement.
La soirée s’est achevée autour du "pot de l’amitié" offert par le Comité des Fêtes, les spectateurs eurent alors tout loisir pour s’entretenir avec l’artiste.



QUE BRAÏA MI METI?

1 commentaires commenter

CHAUFFAGE DE L'ÉCOLE

Le 28/10/2009 à 07h40 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

CHAUFFAGE DE L’ÉCOLE

Un problème très grave se pose, à l’école du centre du village, au sujet du chauffage.
L’installation qui date de trois ans comporte de nombreuses malfaçons qui la rendent dangereuse ; c’est en fait une vraie bombe à retardement. De l’avis d’expert c’est un miracle qu’aucune catastrophe ne se soit produite.
Deux questions se posent : 1- Comment de tels travaux ont-ils pu être réceptionnés ?
2- Pourquoi les responsables, pourtant alertés de longue date, ont-ils attendu si longtemps (ils commencent à s’activer) pour réagir, alors qu’à tout moment un accident pouvait se produire ?
Il est indispensable que des travaux de mise en conformité soient réalisés rapidement car la période de chauffe arrive et les enfants ont besoin de travailler dans des classes chauffées sans être mis en danger.

commentaires commenter

PROPOSITIONS POUR L'ÉCLAIRAGE PUBLIC

Le 30/09/2009 à 07h46 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

PROPOSITIONS POUR L’ÉCLAIRAGE PUBLIC

Dans la rubrique "Les brèves de Spéracèdes" du journal municipal, monsieur le Maire sollicite l’avis des administrés sur l’éclairage public ; "Spéracèdes Demain" fait part de sa réflexion sur ce sujet.

Les faits :
- Les "Grenelles de l’environnement 1 et 2" insistent sur la nécessité d’économiser les énergies et de protéger l’environnement de toutes sortes de nuisances, y compris lumineuses.
- Certains habitants de la commune éprouvent un sentiment d’insécurité si les lieux où ils résident ne sont pas éclairés la nuit. Même si cette notion est subjective, nous la comprenons, et elle doit être prise en compte.

Monsieur le maire propose, soit d’éteindre l’éclairage public à minuit, soit le statu quo, c'est-à-dire, soit suivre les recommandations des "Grenelles", soit satisfaire certains habitants ; il y aura toujours un groupe de mécontents. De plus, il peut s’avérer délicat de supprimer toute lumière en certains points où la circulation des piétons peut présenter un danger (escaliers par exemple).

D’autres solutions peuvent être envisagées :

1- Réduire, d’une façon générale, la puissance des lampes de l’éclairage public.
2- Placer un "réducteur de puissance" dans le réseau électrique public, afin, qu’à une heure, à déterminer, l’éclairage soit encore moins violent. Techniquement c’est réalisable, certaines communes utilisent déjà ce procédé.
Cela aurait l’avantage de rapprocher des points de vue qui semblaient totalement opposés, et de satisfaire les recommandations des "Grenelles", tout en respectant le souhait d’une partie de la population.

Cette modification de l’installation aura un coût qui risque de n’être amorti que sur plusieurs années, mais l’économie d’énergie et l’atténuation des nuisances lumineuses seront immédiates.


commentaires commenter

DISPARITION DES CONTAINERS A ORDURES

Le 19/09/2009 à 07h59 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

De nombreuses personnes ont été surprises de ne plus trouver certains containers à ordures à leurs emplacements habituels.
Aucun avis, aucune explication !
Devant le tollé d’un tel procédé, quelques jours plus tard, un avis de la municipalité signalait le fait.
Il nous aurait paru plus logique, d’avertir la population et d’expliquer les raisons de cette mesure avant qu’elle ne devienne effective.
Quand nous disions (éditorial de notre bulletin n° 8 de juillet 2008) que l’information municipale laissait à désirer…
Pourquoi cette disparition ?
On a appris, par la presse, qu’à partir du moment où le principe du ramassage des ordures ménagères a été basé sur la collecte sélective et l’implantation de points d’apports volontaires, les collectes individuelles devaient disparaître, sauf pour des cas particuliers (éloignement par exemple).
Leur ramassage se révèle long et coûteux et les "cas particuliers" restaient trop nombreux.
Le SIVADES (Syndicat Mixte de Coopération Intercommunale pour la Valorisation des Déchets) a décidé d’accélérer leur suppression, charge aux communes de trouver, si nécessaire, de nouveaux points d’apports, le syndicat en assurerait le financement.
Pourquoi ne pas le dire ?
Mais dans le cas présent, les containers supprimés ne correspondaient pas à des "collectes individuelles", alors… la question reste posée.

commentaires commenter

LE MOT DU MAIRE ET SES CONTRE-VERITES

Le 26/08/2009 à 07h39 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Après avoir pris connaissance du bulletin municipal, nous tenons à remercier Monsieur le Maire pour la publicité qu’il fait à notre "8 pages".
Cependant, ses propos nous semblent contradictoires. Il éprouve le besoin de préciser que "Spéracèdes Demain" n’est pas une émanation municipale et en même temps il déclare qu’il "n’émet que critiques et contre-vérités" ; si c’était le cas, pourrait-on le confondre avec un journal municipal ?
C’est plutôt la confirmation de notre modération et même la négation de ses affirmations…
Nous attendons avec impatience que les contre-vérités soient relevées et ensuite démontrées.

commentaires commenter

FÊTE DE LA CROIX : COMPTE RENDU

Le 09/08/2009 à 06h34 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Du vendredi 24 juillet à 14 heures, date du début des inscriptions au concours de boules " pétanque doublettes", au lundi, 27 juillet 20 heures, heure de la remise des prix du concours "jeu provençal doublettes", l’équipe du Comité des Fêtes du Président Jean-Marie Pfau a proposé un programme autant varié que fourni.

Au menu, tous les jours un concours de boules évidemment, sport roi de l’été dans notre région, et dès le premier soir, le désormais célèbre repas "gigots à la ficelle", qui a, comme à l’habitude, connu un franc succès. Non sans raison, car la délicate cuisson au feu de bois d’olivier, rend la viande fondante et délicatement parfumée. Nombreuses sont les personnes qui sont venues admirer le feu puis la dextérité des bouchers Michel Fouques et Michel Rousselet.
Après le repas, la place manquait sur la piste de danse, et ce jusqu’à la fermeture. L’orchestre "Les Anonymes" de Jean-Louis Maiffrédi avait frappé !

Samedi soir "Les Anonymes" ont remis ça, devant la même assistance !

Dimanche, la chorale du groupe folklorique "l’Aïgo Vivo", dirigée par Ginette Grosso, a chanté la messe en provençal, Monseigneur Répetto et le père Alain officiaient, les fidèles étaient nombreux.
L’après-midi, les ganses préparées par les "Mamies" ont été offertes à la population.20 kg de farine, 60 œufs, 3 litres de fleurs d’oranger, 20 citrons, sucre, rhum,…et une après-midi de cuisson. Les deux "jeunots" délégués par le Comité pour assister ces dames ont eu de la difficulté pour suivre le rythme des anciennes. Quelle santé !
Par des danses et des chants, l’Aïgo Vivo a égayé cette "gansade"

Ce fut ensuite l’apéritif d’honneur regroupant les élus du village et des environs. Ouvrant la séance, Jean-Marie Pfau, Président du Comité des Fêtes a remercié la municipalité et plus particulièrement les agents du service technique, les commerçants et artisans du village, Jean-Pierre Raina de la société Ricard qui offre les apéritifs, Monsieur Dubois de la société Promo-Cash qui a fourni le vin pour la soirée "Gigots", Jean-Yves Garde de la société Séritec qui a offert les affiches et les billets de tombola, Michel Rousselet qui a préparé le réveillon de la Saint-Sylvestre, la daube du 13 juillet et a participé à la découpe des gigots en compagnie de Michel Fouques, fournisseur et conseiller permanent du Comité, Alain Sasso pour le prêt du "manège" qui permet la cuisson des fameux gigots, l’Aïgo Vivo pour l’animation de ce dimanche, l’Amicale Bouliste qui a assuré la gestion des 4 concours de boules et qui a pris une grande part à la réussite des soirées "grillades", les "Mamies" qui ont confectionné les ganses, toutes les Spéracèdoises et tous les Spéracèdois qui, par leur soutien et leur générosité, ont permis que ces festivités se réalisent, toutes les personnes qui sont venues mettre "la main à la pâte", et enfin l’équipe du Comité des fêtes qui l’entoure.
Après avoir rappelé les concerts organisés en février, 2 trompettes et orgue, et en mai, violon alto et harpe, Jean-Marie a donné un aperçu des projets pour les mois et les années à venir : soirée Jazz manouche en septembre, concert de musique classique en novembre, spectacles humoristiques le 9 octobre avec Anne Bernex et le 4 décembre avec Xavier Borriglione. Un projet de festival de musique classique est en gestation pour le centenaire de la commune, en 2011, sous la direction artistique de l’ami spéracèdois Laurent Fievet, organiste de talent, avec l’appui d’Alain Loustalot, directeur du Conservatoire de Grasse, et de Jean-Pierre Leleu, sénateur-maire de Grasse.
Monsieur le Maire après s’être réjoui du travail du Comité et de son sens de l’organisation, a remercié les personnes ayant répondu à son invitation. Les réalisations effectuées par la commune et les projets furent développés. Maxime Coullet, notre Conseiller général, a insisté sur l’intercommunalité naissante où un esprit communautaire doit obligatoirement se développer ; il demeure inquiet sur la réforme des collectivités territoriales. Jean-Pierre Leleu a déclaré suivre avec attention ce problème ; la réforme est indispensable, pense-t-il, mais "nous devons être vigilants pour défendre la notion de territoire des communes rurales et de montagne".
Le concours de belotte qui a terminé cette soirée, s’il n’a pas réuni de nombreuses équipes, s’est déroulé dans la bonne humeur.

Lundi le traditionnel aïoli préparé par Charly Baussy a été apprécié par de nombreux convives ; il en a été de même pour l’animation offerte par Jean-Louis Maiffrédi.
A la fin du repas, le tirage de la traditionnelle tombola a permis de remettre de nombreux lots, notamment préparés par les commerçants et amis du "comité". Le gros lot, un week-end à Londres, a été gagné par une maman et ses deux enfants.
Un concours de "boules carrées" a été organisé pour clôturer ces festivités pendant que se terminait le concours de jeu provençal.

Les 4 jours de convivialité et de bonne humeur ont enchanté les nombreux participants.
Un grand merci au Comité des Fêtes pour tout le travail fourni.


GABY, MAX, CLAUDE et MICHEL, NOS "CUISTOTS"

LES DEUX MICHELS, ROIS DE LA DÉCOUPE

LA CHORALE DE L'AÏGO VIVO

LA RELÈVE...

commentaires commenter

SOIRÉE DU 13 JUILLET

Le 17/07/2009 à 07h43 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

L’anniversaire de la révolution française a été fêté dans la joie et la bonne humeur, lundi 13 juillet sur la place à Spéracèdes.
Le Comité des fêtes avait organisé un repas dansant.
La daube et les gnocchis préparés par "les Michels" (Fouque et Rousselet) ont fait l’unanimité.
De nombreux jeunes du village ont participé au service, accompagnés par des " un peu moins jeunes " ( !)
L’orchestre " Les Anonymes " a été grandement apprécié : Spéracèdoises et Spéracèdois de tout âge se sont retrouvés sur la piste de danse jusqu’à une heure avancée de la nuit, seul l’arrêt de la musique a pu les disperser !
Le comité des fêtes a donné rendez-vous à toutes et à tous pour la fête de La Croix, les 24, 25, 26 et 27 juillet.


ON S'AFFAIRE "EN CUISINE"

L'ÉQUIPE "DÉCORATION"

commentaires commenter

FÊTE DE LA MUSIQUE

Le 28/06/2009 à 09h30 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

A l’initiative du Comité des Fêtes, dimanche 21 juin, à partir de 18 heures, Spéracèdes vivait la Fête de la Musique.

Dans l’église, les chorales "Aïgo Vivo" et "Airs du temps" présentaient un programme varié : chants de tout lieu, chants de toute époque, d’auteurs contemporains, d’auteurs anciens, d’auteurs inconnus… Ginette Grosso a dirigé ces deux groupes avec beaucoup de sensibilité, sa complicité avec les choristes était palpable, permettant une interprétation toute en nuances.

Les tambourinaïres de l’"Aïgo Vivo" ont montré que galoubets et tambourins, s’ils caractérisent la musique provençale, pouvaient aussi s’attaquer, avec bonheur, à toute sorte d’œuvres.

Le public n’a pas boudé son plaisir, l’exprimant par des applaudissements fournis.

Pendant ce temps, sur la place Charles de Gaulle, les groupes Osmoze (Pop Rock et variétés), Brainless (Rock acoustique) et Shaker Swing (Jazz manouche) se produisaient. Les Spéracèdoises et les Spéracèdois arrivaient, ils étaient rapidement séduits par cette musique variée et par l’enthousiasme des musiciens.

Les décibels montaient, puis redescendaient, puis remontaient au gré des morceaux devant un parterre qui s’étoffait au fil des minutes.

Les grillades et les frites, préparées par le Comité des Fêtes aidé en la circonstance par des membres de l’Amicale Bouliste, ajoutaient à cette ambiance sonore des odeurs de fête.

Tout était réuni pour que cette soirée se prolonge tard dans la nuit.

C’était sans compter sur Madame la pluie qui, sans être invitée, s’est imposée : quel manque de savoir vivre !
Elle a eu la courtoisie, si l’on peut dire, d’arriver à petits pas, permettant au public un repli sans précipitation…

Image
LA CHORALE "AIRS DU TEMPS"
Image
LA CHORALE "AÏGO VIVO"
Image
LES TAMBOURINAÏRES
Image
UN PRÉSIDENT BIEN ENTOURÉ!
Image
L'AMICALE BOULISTE ÉTAIT PRÉSENTE

commentaires commenter

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39