Municipales 2014


Notre programme

Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss

TOUS LES ARTICLES
DEUILS
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
PNR (Parc Naturel Régional)
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51

RÉUNION DU SCOT ET INTERCOMMUNALITÉ

Le 08/10/2011 à 08h02 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Le "SCOT OUEST ALPES MARITIMES"
convie les habitants, associations et les élus du territoire à une réunion publique

Lundi 17 octobre 2011 à 18h à la salle des fêtes de Spéracèdes

But annoncé : "Ce sera l’occasion pour nous de discuter de l’avenir de notre territoire : emploi, habitat, déplacements, loisirs… Comment imaginer aujourd’hui là où nous vivrons demain ? Au terme de nos échanges (habitants, associations et élus du territoire sont invités), un apéritif nous permettra de continuer la discussion."

Il est important que nous soyons nombreux à y assister car il sera inévitablement question du projet d’intercommunalité que le Préfet veut nous imposer.
En effet, la réforme des collectivités territoriales prévoit que le SDCI (Schéma Départemental de Coopération Intercommunale) peut être imposé par le Préfet et qu’il "doit améliorer la cohérence spatiale des EPCI à fiscalité propre au regard notamment des SCOT "

Nous aurons là une tribune où nous pourrons montrer notre attachement à la Communauté de Communes des Terres de Siagne.


SCOT : Schéma de COhérence Territoriale
EPCI : Etablissement Public de Coopération Intercommunale, notre communauté de communes est une EPCI


commentaires commenter

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 26 SEPTEMBRE 2011, 18h

Le 04/10/2011 à 13h09 par Spéracèdes Demain dans la catégorie CONSEILS MUNICIPAUX

1- Le procès-verbal du Conseil Municipal du 27 juin a été approuvé à l’unanimité.
2- Délibérations.
● Une motion pour le maintien du service de réanimation du Centre Hospitalier de Grasse a été adoptée à l’unanimité.
Le Directeur Régional de la Santé avait été reçu par le Conseil d’Administration de l’Hôpital pour mettre ce service aux normes.
● Taxe sur la consommation finale d’électricité.
Le coefficient multiplicateur est actuellement de 8%, le Conseil Municipal souhaiterait le porter à 8,12%.
Unanimité.
● Décision modificative du budget.
Une somme de 11 000 € avait été déplacée du chapitre "Dépenses imprévues" au chapitre "Voirie communale" ; ce transfert n’étant pas autorisé, cette somme retourne sur le chapitre où elle figurait initialement.
● Emprunt.
Un emprunt de 29 600 € va être contracté pour l’ensemble des opérations prévues pour l’année 2011. (Véhicule, ordinateurs,…)
Les subventions pour l’achat du véhicule (Conseil Général, 3 000 € et réserve parlementaire de Madame Tabarot) représentent 50 à 60 % du montant de la dépense.
Une abstention : Monsieur Nettre.
● Vente d’un appartement et d’un local communaux.
Appartement communal, 52 m², rue du docteur Belletrud, au-dessus de l’agence ;
Estimation des domaines : 139 000 € libre, 112 000 € occupé (+/- 10 %)
Local commercial, (agence), 30 m² + WC, 63 000 € libre, 50 000 € occupé.
La cave située au-dessous doit être aussi vendue.
La raison de cette vente : trop de travaux à y effectuer.
2 Abstentions : Messieurs Nettre et Piérini.
Il ne nous semble pas judicieux de vendre. Les loyers des locaux communaux devraient servir à les entretenir.
● Aides périscolaires.
La municipalité a été approchée par l’Ecole Départementale de Musique, que fréquentent 3 enfants du village, pour obtenir une aide (1380 €). Après enquête, les familles n’étant pas nécessiteuses, la subvention est refusée.
1 abstention : Monsieur Nettre.
Il faudrait étudier un projet d’aides.
3- Questions diverses.
● La parcelle 934, appartenant à la commune, serait bénéficiaire d’une servitude de passage utilisée par les services de la Régie des Eaux pour atteindre un local technique.
Un permis de construire de 2002 notifierait cette servitude qui n’apparaît sur aucun des actes notariés en possession de la commune. Le propriétaire du terrain, où se trouve le passage, conteste l’interprétation de cette servitude. Monsieur le Maire va prendre contact avec cette personne ; si la négociation n’aboutit pas, la solution du tribunal est envisagée.
La vente de cette parcelle doit être réalisée avant la fin de l’année.
● Le Conseil Municipal a été informé des astreintes d’urbanisme.

La séance est levée à 18h45.

commentaires commenter

ROBERT LAURENT

Le 20/08/2011 à 19h17 par Spéracèdes Demain dans la catégorie DEUILS


Robert Laurent nous a dit adieu…
Natif de Savoie, il était l’époux de Mireille Maubert, une enfant du village, le père de Serge (membre du Comité des Fêtes) et de Gisèle.
Agent EDF, poseur de lignes, son travail l’a amené, avec sa famille, à sillonner le sud de la France. Après avoir vécu de nombreuses années à Séranon, c’est au Tignet, au Castellaras, qu’il posera définitivement ses valises.
Carrure imposante, force légendaire, Robert était un calme, mais attention si quelques malfaisants venaient le "titiller" !
Son profil le conduisit tout naturellement vers le rugby. Joueur d’abord, c’est en tant que dirigeant du ROG qu’il terminera son périple sportif.
Spéracèdes Demain, encore dans la peine, présente à toute sa famille ses plus sincères condoléances.

commentaires commenter

FÊTE DE LA CROIX. FÊTE PATRONALE SAINT CASIMIR

Le 04/08/2011 à 06h02 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Vendredi 29 juillet, le ciel est menaçant, qu’importe, dès 14 h, avec les inscriptions pour le premier concours de boules, la fête de La Croix, fête patronale Saint Casimir, est lancée.
Notre village va connaître, durant quatre jours, une affluence record et une animation de tous les instants.
Trois pôles importants : la place Charles de Gaulle, typique des villages provençaux avec ses platanes et son lavoir, le local de l’Amicale Bouliste entouré de ses terrains et l’église, petite église où les chants résonnent d’une belle façon.
Cinq groupes moteurs : le Comité des Fêtes, grand organisateur de ces quatre journées, les associations amies et complices : l’Aïgo Vivo et l’Amicale Bouliste, les Mamies et leurs ganses toujours aussi appréciées, sans oublier les Spéracèdoises et les Spéracèdois qui répondent toujours présents.
Tout a commencé et fini par les concours de boules, quoi de plus naturel dans le midi ?
A l’organisation et à la buvette, le Comité était secondé, de façon très efficace, par les membres de l’Amicale Bouliste.
"Doublette" le vendredi après-midi, patronnée par monsieur Badel, "Vauclusienne" le samedi, avec l’entreprise de plomberie Philippe Alcaraz et le moulin à huile Baussy, "Triplette mixte" le dimanche, dotée par l’entreprise de peinture Gérace et l’entreprise d’entretien des jardins Garino ; enfin, le lundi : "Provençale", prix Jean-Claude Icard, assurances AXA.
Nombreuses équipes, beau jeu et ambiance sympathique. Les locaux Gérard Baussy, Jo et Mireille Gérace, José Garino, Max Dutto, Cyril Sasso, Paule et Jean-Louis Lerda, Jean-Noël Chionchini se sont particulièrement distingués : ce fut la fête au local de l’Amicale !
Le soir, concours de belote organisé par le Café de l’Union.
La messe du dimanche a été chantée en provençal par le groupe folklorique "Aïgo Vivo" qui reste un des rares groupes à se mesurer à cet exercice. Cette chorale, dirigée par Ginette Grosso, semble progresser de sortie en sortie. Le lieu aidant, les présents sont entièrement gagnés par l’émotion transmise par les chanteurs.
La procession à l’oratoire Saint Casimir et à la Croix a renoué avec des pratiques ancestrales où les processionnaires étaient encadrés par des gens en armes ; ce sont les "Bravadeurs" du pays de Fayence qui tinrent ce rôle : les fusils se firent entendre !!!
Deux bouquets ont été déposés, un à l’oratoire par Christophe Roustan, l’autre à la Croix par le Président du Comité des Fêtes.
Dès le jeudi, la salle des fêtes bourdonnait telle une ruche : les Mamies préparaient les ganses !
Ces ganses qui furent grandement appréciées, dimanche après-midi, de même que les danses, musiques et chants provençaux de l’Aïgo Vivo. Une surprise : Delphine et Léonie, venues de Martinique, interprétèrent un duo pour flûtes traversières. Le jeune Valentin, avec son Gwo Ka, apporta une petite touche créole.
Le traditionnel apéritif d’honneur et ses discours lénifiants s’annonçaient, quand le Président du Comité des Fêtes, Jean-Marie Pfau, dans son allocution, après avoir dressé le bilan de quatre années d’exercice, constata que si le travail culturel effectué par le Comité était reconnu hors du village, jusqu’aux plus hautes instances départementales, il était ignoré par la municipalité lors, notamment, de ses publications : la langue de bois était restée aux vestiaires !
Cette reconnaissance fut reprise par Marc Délia, Conseiller Général, qui, se faisant l’interprète du Président Eric Ciotti, félicita le Comité, indiquant que son rayonnement culturel dépassait largement les limites du canton, atteignant même l’est du département. Maxime Coullet, Président de la Communauté de Communes des "Terres de Siagne", à son tour, souligna la qualité du travail de cette équipe de bénévoles.
A l’issue des allocutions, le Maire de Spéracèdes a remis la médaille du village à l’un de nos doyens : Eugène Pourcel.
Les samedi soir et lundi midi, les deux repas traditionnels que sont "les gigots à la ficelle" et l’Aïoli attirèrent un grand nombre de convives : 350 pour les gigots, 260 pour l’aïoli !
40 gigots à cuire "à la ficelle", ce n’est pas une mince affaire et quelle responsabilité !
Julien Mérour et le toujours jeune Eugène Pourcel s’attelèrent à cette tâche : la réussite fut complète, les louanges unanimes, notamment celles de notre boucher, Michel Fouques. Avec Romuald, ils firent admirer leur dextérité, pour la découpe, aux nombreuses personnes qui, devenues spectatrices et photographes l’espace de quelques instants, se pressaient autour des barrières. La bonne organisation a permis un service rapide : bravo !
La soirée a été animée par l’orchestre "les Mémories" qui a su créer une ambiance, entraînant sur la piste de danse jeunes et moins jeunes ; mais quand on s’amuse, que le temps semble passer vite !
L’aïoli fut l’œuvre de Charly Baussy, il fut comme toujours très savoureux et même, au dire de plusieurs personnes, au-dessus de celui des autres années, mais le goût n’étant pas une science exacte…
Cet aïoli fut dédié à Aimé Baussy, ancien du village, qui nous a quittés il y a peu : ce fut un moment d’intense émotion. Il était un Maître pour préparer ce plat typique du midi, sa renommée s’étendait à toute la région.
Traditionnellement après l’aïoli : une sieste s’impose ! Le groupe "Lu rauba capèu" de la Haute-Vésubie, se chargea non seulement de réveiller les éventuels dormeurs, mais aussi de les faire participer aux chants où les origines piémontaises et niçoises s’entremêlaient. Les airs, joués par le fifre et les accordéons, rappelaient les fêtes d’antan.
Repas et animation ont été en harmonie.
Les plus courageux attaquèrent un concours de "boules carrées" proposé par le café de l’Union.
La fête se terminait… Les nombreux témoignages de Spéracèdoises et de Spéracèdois montraient qu’ils étaient satisfaits : pour l’équipe du Comité des Fêtes, le but était atteint.
GÉRARD BAUSSY, VAINQUEUR DE "LA VAUCLUSIENNE", FÉLICITÉ PAR LE PRÉSIDENT
L'AÏGO VIVO CHANTE LA MESSE
DÉPÔT DE BOUQUET A LA CROIX PAR LE PRÉSIDENT DU COMITÉ
LES BRAVADEURS EN ACTION
LES MAMIES ET LES GANSES...
JULIEN ET LES GIGOTS...
AMBIANCE ASSURÉE
L'AÏOLI VA ÊTRE SERVI...
... ANIMÉ PAR "LU RAUBA CAPÈU"
LA DANSE "LES LAVANDIÈRES"



commentaires commenter

DEUIL

Le 04/08/2011 à 06h00 par Spéracèdes Demain dans la catégorie DEUILS

Nous avons appris, récemment, le décès de Monsieur Michel Forest, survenu à l’âge de 88 ans.
Propriétaire et chef cuisinier de La Soleillade à Spéracèdes de 1962 à 1991, il a su faire apprécier sa cuisine à ses nombreux clients.
Nous présentons à sa famille nos sincères condoléances.

commentaires commenter

LA VIE DU DOCTEUR BELLETRUD RACONTÉE PAR MICHEL FROESCHLÉ

Le 24/07/2011 à 20h34 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Ce n’était pas un conférencier qui officiait à Cabris, mais un homme passionné, Michel Froeschlé, passionné par le personnage qu’il présentait : le Docteur Belletrud,
Maire de Cabris à partir de 1911, puis Conseiller Général à partir de 1922. Si le Docteur Belletrud fut un médecin toujours à la recherche d’améliorations des traitements à proposer à ses malades, il fut aussi un administrateur visionnaire. Il s’est dépensé sans compter pour que Cabris, et le canton de Saint-Vallier, entrent dans la modernité d’abord avec l’électricité en 1921. Précurseur de la Communauté de Communes, luttant contre l’emprise des "grandes villes" sur les villages du pays grassois, son action prendra trois directions complémentaires ayant pour but de sortir le canton de son isolement : faciliter les déplacements, développer l’agriculture et, donc, acheminer l’eau.
Pour faciliter les déplacements, il entreprend la construction des routes menant de Cabris à Saint-Vallier et de Cabris à Grasse et cherche à désenclaver le canton par une route directe entre Peymeinade et Auribeau, passant par Peygros.
Il met tout en œuvre pour développer l’agriculture et la rendre plus aisée, mais celle-ci nécessite de l’eau, or Cabris est le "pays de la soif" !
Il imagine un canal d’irrigation allant de la source de la Pare dans la commune de Mons jusqu’à Cabris et desservant les communes de Peymeinade, Le Tignet, Spéracèdes, Saint-Cézaire et Cabris : travail titanesque ! Projet trop coûteux, utopique !
Sa pugnacité va avoir raison de tous les détracteurs et malgré les problèmes techniques rencontrés ainsi que des incertitudes économiques liées à la guerre, le 19 juillet 1931, le député Jean Ossola, au nom du Ministre, ouvre la vanne d’arrivée de l’eau : c’est le jaillissement au-dessus de la fontaine !
Dans son livre, "La troisième République au Village : une vie du docteur Belletrud", qu’il a dédicacé en fin de séance, on sent bien que Michel Froeschlé a été fasciné et même envoûté par son personnage, mais n’en a-t-il pas été de même pour les nombreux auditeurs ?
UNE VUE DE L'ASSISTANCE

commentaires commenter

80ième ANNIVERSAIRE DE L'ARRIVÉE DE L'EAU

Le 19/07/2011 à 17h46 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS


Les anniversaires se succèdent en cette année 2011 !
25ième du groupe folklorique l’Aïgo Vivo,100ième de la séparation Cabris-Spéracèdes, ce week end : 80ième de l’arrivée de l’eau par le canal Belletrud.
Les festivités ont débuté à Spéracèdes le samedi 16 juillet. En étroite collaboration avec le Comité d’organisation de cet anniversaire, le Comité des Fêtes a présenté un concert sur la place Charles de Gaulle. Alain Loustalot et sa formation, "La Belle Époque", de 10 musiciens, ont enchanté, le mot n’est pas trop fort, les nombreuses personnes qui n’avaient pas manqué de se déplacer. A la qualité qu’on lui connaît et à celle de ses musiciens, Alain Loustalot a allié un humour qui a fait mouche : ils n’étaient pas en représentation, ils s’amusaient et le public avec !
Le répertoire ? Des morceaux qui ont traversé les âges et qui, par leur qualité, n’ont pris aucune ride, devenant des classiques : des succès d’hier, des "belles années", des années 50-60, du classique américain, du Ray Ventura, du Claude François… De "Ménilmontant" à "Comme d’habitude", en passant par "Si tu vas à Rio", "Ah le petit vin blanc", "Viens Poupoule", "Les copains d’abord"… 70 succès.
Petit à petit, la piste de danse fut occupée et, souvenir aidant, se répandit un petit air de nostalgie…
Nous avons pu remarquer, avec plaisir, la présence de Michel Froeschlé, grand organisateur de ces festivités et de Pierre Bornet, Maire de Cabris entouré de membres de son Conseil Municipal.
Ce n’est pas par parti pris que nous ne mentionnons pas les représentants de Spéracèdes, c’est tout simplement parce qu’il n’y en avait pas ! Dire, qu’en tant que Spéracèdois, cette absence nous a mis mal à l’aise vis à vis du Maire de Cabris, serait peut-être un peu exagéré…mais pas tellement !
Les nombreux témoignages de satisfaction ont touché les membres du Comité des Fêtes qui, comme toujours, n’ont pas ménagé leur peine. Ils ont été aidés, pour les grillades, par l’ami Max Dutto de l’Amicale Bouliste, toujours prêt à rendre service.
Dimanche 17 juillet, la cérémonie officielle a débuté dès 10h, place des Puits à Cabris.
Michel Froeschlé, Président de l’association des "Amis du Docteur Belletrud", accueillant les personnalités, a fait un bref historique de cet ouvrage colossal que fut la réalisation du Canal Belletrud. Il invita alors le Sénateur-Maire de Grasse, Jean-Pierre Leleux, à refaire le geste symbolique de l’ouverture de la vanne apportant l’eau à Cabris ; l’eau jaillit de la fontaine : moment de gravité et d’émotion.
Le groupe folklorique "Aïgo Vivo" a ensuite interprété deux chants de circonstance, l’un écrit spécialement pour cet anniversaire par un membre du groupe, Raymond Mussou, en l’honneur du Canal et du Docteur Belletrud, l’autre par un ancien Maire de Spéracèdes, Justin Lans, en 1978, à l’occasion de la fête de Cabris. Deux danses furent exécutées avant, qu’en défilé derrière la charrette chargée du tonneau qui, 80 ans en arrière, apportait l’eau au village, l’assistance se dirige vers le monument du Docteur Belletrud où une gerbe fut déposée.
Les discours des élus prirent le relais. Tous, rendant hommage au visionnaire Docteur Belletrud, dirent combien ce problème de l’eau reprend de nos jours une importance qu’il avait un peu perdue. La nécessité de solidarité avec les régions du globe démunies de ce bien essentiel a été plusieurs fois évoquée
L’apéritif d’honneur a été l’occasion de rencontres.
Le "repas républicain" servi dans le pré clôtura cette matinée.
21h30, dans le cadre des Estivales 2011 du Conseil Général, le théâtre du Verseau a joué "Manon des Sources" dans une adaptation libre de Pierre Tré-Hardy, d’après Marcel Pagnol, cette pièce s’imposant pour cet anniversaire ; la salle était comble.
Nombreux étaient ceux qui avaient en tête le film avec Yves Montand, Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart, d’autres, plus anciens, se souvenaient de Rellys dans le rôle d’Ugolin, acteurs merveilleux, comparaison redoutable. Ceux du Verseau n’ont pas à en rougir, leur prestation était de grande qualité. Le metteur en scène eut la bonne idée de placer les membres du Conseil Municipal de la pièce, au premier rang ; toute la salle a réagi au débat houleux sur la source. L’eau qui ne coule plus à la fontaine a rappelé que ce même événement s’est produit à Spéracèdes il y a peu et les Spéracèdois présents sont passés, le temps d’un Conseil, du statut de spectateurs à celui d’acteurs !
Une ovation prolongée, la présentation des artistes par un metteur en scène plein d’humour, un Maire, le vrai, celui de Cabris , invité à se mêler à la troupe et qui a très bien su s’adapter à cette ambiance un peu folle, ont terminé, dans la bonne humeur, ces 2 jours de fêtes.
L'ORCHESTRE "LA BELLE ÉPOQUE"...
...EN PLEINE ACTION
CABRIS: LE REPAS DANS LE PRÉ
MANON DES SOURCES: LE PAPÉ


commentaires commenter

ADIEU ANDRÉ

Le 17/07/2011 à 07h30 par Spéracèdes Demain dans la catégorie DEUILS

Quand la funèbre nouvelle est arrivée, le village a été sonné, il refusait d’y croire. André Callégari, le fils de Charly et d'Evelyne, ce garçon si dynamique, qui ne manquait pas de venir prêter main forte, toujours avec le sourire, au Comité des Fêtes le lundi de l’aïoli, ne pouvait pas avoir disparu.
L’information est passée avec beaucoup de retenue, beaucoup de pudeur, comme pour ne pas en rajouter à la peine incommensurable de sa famille. Nous ne pouvons partager cette douleur, elle reste propriété privée de ses proches, mais que sa femme, ses enfants et ses parents sachent que Spéracèdes Demain est auprès d’eux dans ces moments difficiles.

commentaires commenter

MONSEIGNEUR RÉPETTO N'EST PLUS

Le 30/06/2011 à 14h56 par Spéracèdes Demain dans la catégorie DEUILS

Nous venons d’apprendre, avec tristesse, le décès de Monseigneur Léon Répetto. Ancien curé de Mouans- Sartoux, puis de Grasse, il passait une retraite active à Peymeinade (voir Nice-Matin 30/06). A plusieurs reprises, il avait officié en l’église Saint Casimir de notre village, lors de la Fête Patronale et de la Croix et pour les Fêtes des Mais de l’Aïgo Vivo. Très attaché aux traditions provençales, il avait volontiers accepté, en juillet 2010, de célébrer cette messe en dépit des problèmes de santé dont il souffrait. Peu importait la difficulté qu’il rencontrait dans la lecture des textes religieux, sa connaissance parfaite du provençal lui permettait d’animer, avec la spontanéité et la générosité qu’on lui connaissait, les cantiques entonnés par l’Aïgo Vivo.
Au nom du Comité des Fêtes, du groupe folklorique Aïgo Vivo et de Spéracèdes Demain nous adressons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.
MONSEIGNEUR RÉPETTO, EN PARTIE MASQUÉ, BÉNIT LA CROIX

commentaires commenter

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU MARDI 28 JUIN 2011

Le 30/06/2011 à 12h41 par Spéracèdes Demain dans la catégorie TERRES DE SIAGNE

Dans la même matinée, deux Conseils ont été programmés, ce qui est exceptionnel. Le but : donner un caractère solennel à la seule délibération inscrite à l’ordre du jour du deuxième Conseil.

CONSEIL DE 9h30

Plusieurs délibérations d’ordre administratif ont été adoptées à l’unanimité.
Une délibération contre la recherche, la prospection et l’exploitation de gaz et de pétrole de schiste a été votée à l’unanimité. Ne pas faiblir dans cette lutte a été le leitmotiv.
Il est à noter que plusieurs communes se sont déjà prononcées dans le sens de cette délibération.
Monsieur Cantoni a suggéré d’étudier la possibilité de récupérer le méthane qui se dégage des zones de compostage.

SÉANCE EXCEPTIONNELLE DE 10h30

Ordre du jour : avis du Conseil Communautaire sur le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI).
Toutes les communes s’étaient prononcées sur ce projet, symboliquement, la veille.
Les Conseil Municipaux du Tignet, Saint-Cézaire, Cabris et Peymeinade, l’ont rejeté unanimement. A Spéracèdes, tous les Conseillers ont voté contre ce projet moins une abstention.
Saint-Vallier n’ayant pu aboutir à l’unanimité, la délibération a été repoussée à une date ultérieure.
Monsieur Costa indique avoir voté contre le SDCI mais s’interroge sur la pertinence du territoire de Terres de Siagne.
Reprenant les termes de la délibération, Monsieur le Président réfute cette position et développe avec beaucoup de clarté et de rigueur les désavantages du projet préfectoral pour des communes de notre taille, notamment sur la plupart des compétences optionnelles de notre Communauté : sport à l’école, périscolaire, centre de loisirs, séjours, maintien à domicile, portage des repas et petite enfance.
Une grosse inquiétude aussi pour la compétence de l’eau : quel serait le devenir de notre Régie ?
Dans ce projet, les petites communes, la nôtre en particulier, ne disposerait que d’une voix ; lors des votes quel serait notre poids ? Comment pourrions-nous nous faire entendre ?
La délibération proposée, qui s’élève contre le projet du Préfet, a été adoptée à l’unanimité.


commentaires commenter

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51