Municipales 2014


Notre programme

Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juillet 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss

TOUS LES ARTICLES
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
PNR (Parc Naturel Régional)
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49

C'EST ARRIVÉ!

Le 28/06/2011 à 22h37 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS


Lors d’un entretien avec Monsieur le Maire, puis sur notre bulletin "Spéracèdes Demain" et au cours des deux réunions sur les travaux entrepris dans la zone de la source, nous avons alerté Monsieur le Maire sur les risques d’enfouir les containers de tri sélectif : nous n’avons pas été écoutés.
Lundi 27 juin, les travaux programmés ont débuté dans la matinée et comme nous l’avions prévu : l’eau est arrivée et a rempli l’excavation !
Donc : arrêt des travaux, réunion sur le chantier à 14h ; nous étions présents.
Nous avons fait remarquer au représentant du SIVADES que nous avions alerté Monsieur le Maire, à plusieurs reprises, sur ce risque.
Il a proposé une solution : arrêt du creusement au-dessus des résurgences, dalle coulée plus haut que les arrivées d’eau. Les containers seront, en partie, hors-sol : une rampe sera édifiée, côté parking, pour y accéder.
Au préalable, la partie inondée sera drainée, l’eau acheminée dans le conduit qui alimente les fontaines du lavoir.
Encore un projet mal étudié !
Pourquoi la municipalité fait-elle la sourde oreille à toutes les propositions et remarques qui ne viennent pas d’elle, même si elles sont dictées par le bon sens ?
Les travaux inutiles ont un coût, qui va le payer ? Pas la commune nous a-t-on répondu, c’est le SIVADES ! Mais le SIVADES, c’est nous, les contribuables !

commentaires commenter

LES FÊTES DU CENTENAIRE

Le 28/06/2011 à 21h42 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Les fêtes du Centenaire ont animé le village du jeudi 23 juin au soir au dimanche 26 juin en fin d’après-midi.
Jeudi 23 juin
A 20h, à l’initiative de "Spéracèdes Demain", Michel Froeschlé a développé l’historique de la séparation Cabris-Spéracèdes. Vous trouverez, ci-dessous, un compte rendu de cette intervention unanimement appréciée.
Vendredi 24 juin
A partir de 16h, l’Association des Parents d’Élèves a organisé la kermesse de fin d’année : elle connut un succès rarement atteint. Quelle chance pour les enfants, car les bénéfices engendrés par la vente des grillades, frites, boissons et tickets de tombola sont utilisés pour financer, entre autres, les sorties scolaires, à la neige notamment.
Les enseignants avaient préparé les élèves au spectacle de fin d’année. Il a débuté, anniversaire oblige, par l’historique de la séparation Cabris-Spéracèdes : présentation originale, très intéressante, pleine de fraîcheur où l’esprit frondeur de nos anciens était bien restitué. Des chants, des interprétations musicales, des danses : quel travail cela suppose ! Bravo le corps enseignant, bravo les élèves.
Au Café de l’Union : soirée "Country", une occasion de se retrouver et de passer un bon moment.
Samedi 25 juin
Dès 14h l’équipe de l’Amicale Bouliste était en place pour l’organisation du concours de boules du Centenaire, réservé aux Spéracèdoises et aux Spéracèdois. Si le nombre de joueurs n’a pas battu des records, l’ambiance était au rendez-vous. Ce concours, "à la mêlée", a permis à des personnes, ne se connaissant pas, de se rencontrer et de partager un moment agréable. L’esprit recherché a été atteint. Le concours a été remporté par Eugène Pourcel- Antoine Trovatello, devant Jeannine Trovatello-Michel Lara. Un descendant, Eugène Pourcel, du premier Maire de Spéracèdes, André Pourcel, remportant le concours du Centenaire : quel clin d’œil à l’histoire !
A la consolante Joséphine Plent-Gilbert Cosimi prirent le meilleur sur Daniel Delhomme-Max Dutto. La remise des récompenses par Gérard Baussy et Christophe Roustan fut un moment de grande convivialité.
Déjà l’équipe de l’Amicale s’affairait aux fourneaux, les parties de boules, "ça creuse" !
Simultanément à ce concours, à partir de 17h, les enfants avaient envahi les rues du village qui tout-à-coup s’animèrent au passage de cette petite bande chantant et dansant.
A 19h, sous les oliviers, la messe chantée en provençal était célébrée par Monsieur le Vicaire Général de l’Évêché de Nice, assisté du Père Brach, curé de la paroisse, et d’un prêtre arrivant du Burkina-Faso. La chorale de l’Aïgo Vivo, dirigée par Ginette Grosso, se surpassa : chose exceptionnelle, Monsieur le Vicaire Général la fit applaudir par l’assistance et demanda la carte du groupe, ayant l’intention de faire appel à lui pour chanter, en provençal, l’office à la cathédrale de Nice, quelle consécration !
A 20h30, la troupe Eurékadabra, dirigée par Joël Cavelier, interpréta une pièce originale, fraîche et spontanée. Des aller et retour dans le temps, une version Roméo et Juliette adaptée à la séparation Cabris-Spéracèdes, avec une Juliette très "Précieuse" et un Roméo des temps très modernes !
22h30, le feu d’artifice fut tiré ; grands et petits s’extasièrent : il y avait de quoi.
Ensuite, soirée DJ au Café de l’Union.
Dimanche 26 juin.
A 10h, le cortège formé des Bravadeurs du Pays de Fayence, du groupe folklorique Aïgo Vivo, des Spéracèdoises et des Spéracèdois, des officiels où l’on reconnaissait, outre les Maires des communes de Terres de Siagne, ou leur représentant, le Sénateur-Maire de Grasse Jean-Pierre Leleu,le représentant de la Députée-Maire du Cannet Michèle Tabarot, le Vice-Président du Conseil Général Charles-Ange Ginésy, le Conseiller Général-Maire de Saint-Vallier Jean-Marc Délia, s’est rendu au cimetière fleurir les tombes des anciens Maires de Spéracèdes.
Au retour, l’oratoire de Saint Casimir fut béni par le père Brach. Cet oratoire, construit pour la circonstance, a été réalisé, bénévolement, par Michel Rosier de la Mission Fontaines et Oratoires.
C’était un plaisir de le voir façonner les pierres : quel coup d’œil, quelle précision dans le geste, quelle gentillesse !
Cet oratoire, idée du Comité des Fêtes, renferme une sculpture sur bois représentant Saint Casimir, Saint Polonais. Le Président du Comité, Jean-Marie Pfau, a commandé la sculpture à un artiste polonais. Il a fait le voyage en Pologne où il a rencontré des artistes sculpteurs sur bois et a fait ramener la statuette spécialement réalisée pour l’oratoire, ce qui fait, de cette réalisation, une pièce unique.
Ensuite, dans le pré, la population était conviée à un repas, sous le chapiteau, où l’équipe de Gérard Baussy avait dressé les tables pour pas moins de 700 convives !
Apéritif d’honneur, discours officiels, puis repas animé par la fanfare "12,5 °" et l’orchestre Fabre.
Ce n’est qu’assez tard que les derniers "fêtards" quittèrent la place.
Les fêtes du Centenaire se terminaient, elles ont été une réussite.

L'AÏGO VIVO CHANTE LA MESSE
CONCOURS DE BOULES, REMISE DES RÉCOMPENSES: EUGÈNE POURCEL EST A L'HONNEUR
LA TROUPE EURÉKADABRA
LA BELLE ROUGE!
CIMETIÈRE:HOMMAGE AUX ANCIENS MAIRES
ORATOIRE , OEUVRE DE MICHEL ROSIER
SCULPTURE DE SAINT CASIMIR
BOULISTES= SOBRIÉTÉ
LE COMITÉ DES FÊTES EN PLEINE ACTION!
LES TAMBOURINAÏRES
LA DANSE DE L'EAU
ILS SONT SÉRIEUX LES FLÛTISTES
LES ENFANTS DANS LES RUES DU VILLAGE

commentaires commenter

RÉUNION D’INFORMATION SUR LES TRAVAUX ENTREPRIS SUR LE TERRAIN JOUXTANT LA SOURCE

Le 28/06/2011 à 21h04 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Une réunion publique avait été prévue le jeudi 23 juin en présence de Monsieur le Maire, Monsieur le Géologue, d’un représentant de la SCI et du chef de chantier pour faire le point après le délai de 15 jours, proposé par la SCI et le maçon, accepté par tous les présents du 9 juin.
Nous avons appris que cette réunion avait été avancée, suite à une erreur, au mardi 21 juin.
C’est donc seul, que Monsieur le Maire s’est livré à cet exercice le mardi et a présenté les résultats et conclusions à la population, comme prévu, le jeudi 23.

Rapport oral du maire :

Suite à des travaux provisoires, l’eau alimente à nouveau les fontaines du lavoir (une partie de la canalisation n’a cependant pas été débouchée).
On nous a affirmé que le drainage derrière le mur soutenant les terres avait été réalisé "dans les règles de l’art".
A la demande du géologue, Monsieur le Maire a envoyé un deuxième courrier recommandé à la SCI, exigeant :
- le débouchage de la canalisation dans sa totalité, puis sa remise en état.
-la construction d’un bassin de décantation, avec filtre à la sortie, permettant ainsi de récupérer l’eau et de l’envoyer dans l’aqueduc de la source. L’entretien de cet ensemble sera à la charge des futurs propriétaires.
La SCI se serait engagée à nettoyer le lavoir et la totalité du canal amenant l’eau vers le cimetière, du dépôt de boue dû aux travaux.
Aucune date butoir n’a été fixée pour l’ensemble de ces exigences.

Suite à un échange de points de vue, l’engagement a été pris d’analyser l’eau, à la sortie des fontaines du lavoir, à la fin de tous les travaux effectués par la SCI.

Le début des travaux, entrepris par le SIVADES, d’enfouissement des containers de tri sélectif sous la zone incriminée est prévu pour le 27 juin.
Nous avons, à nouveau, mis en garde Monsieur le Maire : des problèmes semblables à ceux évoqués ci-dessus pourraient se présenter.
Monsieur le Maire nous a déclaré avoir averti les services du SIVADES.
A suivre…

Une liste des présents à cette réunion a été dressée.

commentaires commenter

ENCORE UNE MÉDAILLE POUR LA CAMPAGNE DU VIRAT!

Le 25/06/2011 à 00h00 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Faire rimer Spéracèdes et Qualité auprès du "grand public", voilà deux années que Claude Martin et Jean-Marie Pfau de la Campagne du Virat réalisent ce tour de force par l’intermédiaire de l’huile d’olive : médaillés d’Or à Paris, Draguignan et Saint-Cézaire en 2010, médaillés de Bronze à Paris et, depuis ce week end, médaillés d’Argent au concours départemental à Nice, en 2011, dans la catégorie "Huile d’olive de Nice"
Cette dernière médaille, nouvellement acquise, a une saveur particulière car ce ne fut pas la plus facile à obtenir, la concurrence était rude ; au palmarès, la Campagne du Virat s’intercale entre deux oléiculteurs habitués à cette récompense. Le jury, composé de personnes connaissant parfaitement l’appellation "Huile d’Olive de Nice", sa spécificité, est très exigeant : être récompensé, à Nice, c’est la reconnaissance d’une réussite dans ce domaine.
Ce concours a eu lieu, ce lundi 20 juin, dans les salons de l’hôtel "Le Négresco"
Les distinctions seront remises, samedi 25 juin au Rouret, à l’occasion de la fête du dixième anniversaire de l’Appellation Huile d’Olive et Olives de Nice.
Bravo pour la qualité du travail reconnue par toutes ces médailles, merci de porter haut le nom de notre village.
RÉCOMPENSÉS!
L'AÏGO VIVO EN VISITE AU STAND DE LA CAMPAGNE DU VIRAT

commentaires commenter

DERNIÈRE MINUTE

Le 16/06/2011 à 07h19 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

L’eau coule à nouveau au lavoir.
Sous la pression de l’ensemble des Spéracèdoises et des Spéracèdois, les ouvriers du chantier ont effectué des travaux provisoires pour que le lavoir soit, à nouveau, alimenté.
Nous étions présents pour cette remise en eau.
Nous continuerons à suivre de près ce problème, jusqu’à son terme.
Nous regrettons que Monsieur le Maire n’ait pas affiché le procès-verbal de la réunion du 9 juin, sur la source, dans les emplacements vitrés placés dans différents points du village.
Nous vous rappelons qu’il avait programmé une réunion publique dès la fin du délai c'est-à-dire :
jeudi 23 juin à 17h à la mairie

Nous vous appelons à venir, nombreux, y participer.

commentaires commenter

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION PUBLIQUE SUR LA SOURCE

Le 16/06/2011 à 07h15 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

L'association Spéracèdes Demain a fait circuler une pétition, "Alerte : notre source est en danger", le mardi 7 juin 2011. Le jeudi 9 juin, les Spéracèdoises et les Spéracèdois étaient appelés, par Monsieur le Maire, à participer à une réunion publique à la salle du Conseil Municipal. Son but affiché : rétablir une vérité qui, selon lui, aurait été déformée. La pétition a donc eu l'effet que nous escomptions: mobiliser pour sauver notre source.
Etaient présents : le Maire, plusieurs Conseillers Municipaux et Adjoints, un géologue, le chef du chantier et le représentant de la SCI "Les Terrasses de Spéracèdes".
Monsieur le Maire a ouvert la séance en signalant qu’une pétition circulait et qu’elle contenait, selon lui, des informations erronées. Il a affirmé que la source n’était pas en danger, que le permis de construire "les Terrasses de Spéracèdes" avait été accordé par les services de l’état.
Il n’a pu nier les faits constatés : la source n’alimente pratiquement plus le lavoir, la conduite étant obstruée par les eaux boueuses venant du chantier et envoyées dans l’aqueduc. Cette boue se retrouve dans l’eau passant par la "surverse", eau destinée à être une eau d’arrosage.
Il a été reproché à Monsieur le Maire de ne pas avoir signalé aux services de l’état que la construction allait être réalisée sur une zone à risques dus à la présence de sources connues par tous les anciens du village et qu’en amont, cette zone aurait dû être classée "zone protégée" dans le POS.
Signalons au passage que c’est le Maire ou, par délégation, l’Adjoint aux travaux qui signe les permis de construire.
Dès que sont apparues les premières nuisances, il a demandé, nous a-t-il dit, à un géomètre d’établir un rapport. Présent le Géomètre a été invité à le présenter.
Décrivant et expliquant le cheminement de l’eau, il a indiqué que le terrassement avait été entrepris sans précautions, dans une zone où existaient plusieurs résurgences de la source, créant ainsi un danger potentiel ; par chance il n’y a pas eu d’accident.
Le représentant de la SCI a rapporté que, dès les premiers dégâts, un cabinet de géologues avait été appelé et avait conseillé que le terrassement s’effectue par "phasages".
Le nouveau chef de chantier, arrivé après le début des travaux, avait constaté que cette recommandation n’avait pas été respectée, mais que depuis, derrière les murs de soutènement, maintenant, le terrain était drainé. Il a même précisé que, dans un délai de 15 jours, tout allait rentrer dans l’ordre.
De nombreuses interventions du public ont révélé un grand mécontentement d’en être arrivé à cette situation.
Dans ces interventions, on sentait une inquiétude certaine.
-Les travaux terminés, l’eau reprendra-t-elle son cours initial ? Un exemple a été donné où ce ne fut pas le cas.
-Il a été fait mention d’un courrier recommandé adressé par Messieurs Peter Zimmermann et Colin Cusack à Monsieur le Maire, qui a dit ne pas en avoir eu connaissance. Ce courrier signalait dans le quartier de la Molière une forte augmentation des débits de l’eau des différentes sources, ainsi que celui du lavoir du chemin des Basses Molières, surtout depuis le 18 avril. Les deux personnes interrogeaient : « Pourrait-il s’agir de chantiers de construction qui affecteraient le cheminement des eaux souterraines ? »
A la phase nécessaire d’analyses et d’explications de part et d’autre, a fait suite une série d’exigences unanimement partagées :
-Déboucher au plus tôt la conduite qui amène l’eau au lavoir avant que le "bouchon" d’argile s’intensifie.
-Récupérer l’eau des différentes résurgences, la rendre propre à être reversée dans celle de la source.
-Ceci dans les délais prévus par le constructeur : c'est-à-dire 15 jours.
Il a été rappelé, avec énergie, que l’eau d’arrosage, ce droit ancestral des Spéracèdois, était polluée par les travaux, donc ne pouvait être utilisée pour sa destination première. En cette saison, les conséquences sont néfastes pour les jardins, notamment pour l’oliveraie d’une oléicultrice du village.
Il serait très mal perçu par la population que Spéracèdes, né grâce à la présence de cette source, célèbre son centenaire avec le lavoir et une eau dans l’état actuel.
Le maçon et le promoteur se sont, verbalement, engagés à ce que les problèmes soient résolus dans les 15 jours, soit avant le 23 juin 2011.
Monsieur le géologue a préconisé à Monsieur le Maire d’adresser au promoteur, très rapidement, une lettre en recommandé avec accusé de réception déclarant accepter cet engagement et annonçant la mise en route d’une procédure judiciaire en cas de son non-respect.
Il a été demandé à Monsieur le Maire, qui a accepté, de programmer une réunion publique, dès la fin de ce délai, afin d’informer les habitants.
La réunion s’est terminée par une visite du chantier.
Il est bien entendu que toutes les énergies doivent maintenant être mobilisées pour aboutir à la résolution de ce grave problème.

commentaires commenter

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 6 JUIN 2011

Le 10/06/2011 à 10h11 par Spéracèdes Demain dans la catégorie CONSEILS MUNICIPAUX

● Suite à une notification du comptable du trésor, les recettes résultant des ventes du terrain au "Ribas" et du "bien sans maître", estimées à 111 700 €, doivent passer de la section fonctionnement à celle d’investissement. Pour compenser cette somme, une intervention auprès de la trésorerie a permis de récupérer 187 848 € de retard de paiement d’astreintes. Le solde permettra de diminuer les emprunts devant être contractés pour le chauffage de l’église, l’agrandissement du poste de police, les travaux du cimetière, de la pose des hydrants et des stores pour l’école.
Monsieur Nettre s’enquiert du montant total des emprunts.
Monsieur le Maire répond qu’une commission des finances se réunira pour faire le point.
Monsieur Nettre pense qu’il aurait été plus logique qu’elle se tienne avant.
Vote : 2 abstentions. Messieurs Nettre et Pierini (absent, qui avait donné son pouvoir à Monsieur Nettre). Raison : désaccord sur la méthode de travail.
● La subvention de 10 000 €, attribuée pour le centenaire du village par la municipalité, sera versée en 2 fois sur le compte de l’association créée pour la circonstance.
Une subvention de 200 € est accordée à "l’association des Amis du docteur Belletrud" afin de contribuer aux dépenses engagées pour les festivités organisées pour le 80ème anniversaire de l’arrivée de l’eau.
Monsieur Nettre demande des précisions sur les critères d’attribution des subventions ; des dossiers sont-ils constitués ?
Une certaine nervosité commence à se faire sentir.
Vote : 2 abstentions, Messieurs Nettre et Piérini ; même raison que ci-dessus.
● Voirie communale.
Le mode d’attribution de la subvention cantonale ayant été modifié, la commune va percevoir une somme plus importante que celle prévue. Des travaux sur les eaux pluviales du chemin Saint Antoine et du vallon du Rigau pourront être envisagés.
Vote : 2 abstentions, Messieurs Nettre et Piérini ; même raison que ci-dessus.
● Gaz de schiste.
Monsieur le Maire propose une délibération contre la prospection et l’exploitation du gaz de schiste sur le territoire de notre commune, compte tenu des méthodes actuelles appliquées.
Monsieur Nettre pense que la Communauté de Communes devrait délibérer sur cette question.
Monsieur Escano propose une interdiction quelles que soient les méthodes.
Monsieur le Maire s’engage à prendre un arrêté pour interdire l’accès aux engins de prospection et d’exploitation.
Vote : 1 abstention, Monsieur Escano (délibération pas assez "dure").
● Questions diverses.
- Monsieur Escano demande que les propriétés se trouvant au-dessus du mur de soutien le long de la rue des Orangers soient nettoyées pour éviter que le conduit d’eau agricole soit obstrué par les herbes, feuilles… tombant des dites propriétés.
- Monsieur Nettre souhaiterait qu’un bilan avantages-inconvénients de notre entrée en Communauté de Communes soit établi.
Monsieur Roustan pense qu’il serait bon de présenter une étude comparée avantages-inconvénients entre la Communauté de Communes et celle d’Agglomérations.
Monsieur Nettre s’interroge : « aura-t-on le choix ? ».
Monsieur le Maire indique que si le Préfet a déjà fait le sien, une commission départementale composée d’élus doit se prononcer. Si les 2/3 des membres ont un avis contraire, le Préfet devra réétudier sa position.
Le 27 juin à 17h, tous les Conseils Municipaux de Terres de Siagne délibèreront sur le même texte demandant la pérennisation de notre Communauté. Le Conseil Communautaire entérinera cette délibération le 28 juin.
Un référendum d’initiative populaire sur cette question pourrait être envisagé.
-Monsieur Nettre s’informe si tous les travaux entrepris par la commune (aménagements paysagers du parcours santé) ont fait l’objet de demandes officielles.
Monsieur le Maire répond par la négative, certains sont en cours de régularisation
Monsieur Escano, excédé par les questions de Monsieur Nettre, quitte la séance : le climat est tendu.
Même question concernant les travaux effectués au local des boules.
Monsieur Baussy explique qu’un DT a été déposé, il ya quelques années, pour son amélioration. Les travaux se réalisent petit à petit en fonction des possibilités humaines et financières. (La main-d’œuvre est fournie bénévolement par des membres de l’Amicale Bouliste.)
- Monsieur Nettre évoque le problème de la source et ceux relatifs à la construction sur le terrain où elle coule.
Pour Monsieur le Maire c’est le problème du constructeur. L’état et la DDE ont accordé le permis. Il a demandé que l’eau soit captée dans un bassin de décantation, filtrée et renvoyée vers le lavoir si elle est limpide, sinon…
Il est à noter que les permis de construire sont accordés par les maires sur conseil de la DDE.
Mr le Maire précise à Mr Nettre qu'il a en sa possession (sans le montrer) un rapport de géomètre hydraulicien précisant les travaux à effectuer pour rétablir l'approvisionnement en eau de la fontaine et la restauration de la source
- Pour les festivités du centenaire,
Mr Baussy précise que seulement 600 personnes pourront être invitées au repas "offert" par la commune. Parmi celles-ci environ une cinquantaine sont des VIP invitées par la municipalité (maires et conseillers voisins, députés et autres sénateurs) ; 550 Spéracèdois, seulement, pourront profiter des agapes communales.
La tente louée pour la circonstance est de 600 places selon Mr Baussy.
Qu'en est-il des barnums dont l'annonce de l'achat avait levé un tollé lors du dernier conseil municipal !!!
Monsieur Nettre aimerait connaître la méthode qui permettra de vérifier que les convives sont bien Spéracèdois. L’échange est vif ; il n’y a pas de méthode infaillible dans une telle situation.
Mr le maire précise que toutes les autorisations requises pour les feux d'artifices ont été accordées sous réserve d'une météo trop sèche ou trop venteuse
- Monsieur Nettre s’informe sur le remboursement de la somme que Terres de Siagne doit à notre commune.
Une réunion doit se tenir mardi 7 juin, l’information sera alors disponible et donnée.
- Monsieur Nettre demande que les réunions soient programmées avec un délai assez important pour qu’il puisse s’organiser pour y assister. Mr le maire précise qu'il est dans l'incapacité de programmer les réunions du Conseil plus rapidement.


La séance est levée à 19h09

commentaires commenter

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 18 AVRIL 2011

Le 10/06/2011 à 10h08 par Spéracèdes Demain dans la catégorie CONSEILS MUNICIPAUX

-Le premier point de l’ordre du jour est l’approbation du procès verbal de la séance du 1er mars 2011. Un conseillé a demandé qu’une légère modification soit effectuée, elle a été acceptée.
Le procès verbal a été adopté à l’unanimité.
Nous avons écrit, qu’une délibération sur la garantie d’un emprunt contracté par la Régie des Eaux pour l’édification de la station d’épuration de Saint Vallier avait été votée, et montré qu’elle était inutile, par contre celle concernant la garantie d’un autre emprunt de cette Régie n’avait pas été présentée donc pas votée. Or il se trouve que sur le site municipal, dans la rubrique "Délibérations votées" c’est cette dernière qui figure, ce qui ne correspond ni à la réalité ni au procès verbal présenté. Nous sommes en présence d’une situation illégale : comment va être résolu ce problème ?

-Le compte de gestion fait apparaître un déficit de 38 023,30 € pour l’exercice 2010 concernant les investissements et de 145 307,33 € pour le fonctionnement, soit pour l’exercice 2010 un déficit de 183 330,63 € pour une dépense totale de 1 278 363,31 € (14,34 %)
Les excédents des années antérieures s’élevant à 187 128,06 € ils ne sont, à la fin de l’année 2010, que de 3 797,43 €.
Le compte administratif reprend les mêmes nombres.
Un vote contre pour ces deux comptes : Monsieur Nettre s’inquiète de puiser sur les réserves pour équilibrer les comptes, ce qui ne pourra se faire indéfiniment, et déplore que la commission des finances ne fonctionne pas efficacement. Il préconise la mise en place d’un dispositif pour évaluer régulièrement les finances, le déficit aurait pu être prévu avant la fin de l’exercice ce qui aurait permis la prise de mesures nécessaires pour l’atténuer.

-L’affectation des résultats a été adoptée à l’unanimité.

-Augmentation des taxes.
Afin d’essayer d’éviter un déficit pour l’exercice 2011, il est proposé d’augmenter les recettes, donc les 3 taxes que fixe la commune. La Taxe d’Habitation passera de 7,40% à 8,36%, la Taxe du Foncier bâti de 6,35% à 7,17% et la Taxe du Foncier non bâti de 24,24% à 27,39%, soit environ 13% d’augmentation ceci sans compter les 2% d’augmentation de la base d’imposition fixée par le parlement.
Une vive discussion s’engage alors.
Pour monsieur Nettre, il est indispensable de procéder à une étude en amont pour calculer les taux qui permettraient de ne pas retrouver ce problème de déficit chaque année.
Monsieur le Maire regrette que la Communauté de Communes fixe le taux des ordures ménagères. Il faut rappeler, et nous l’avons déjà signalé, que le taux appliqué par la commune de Spéracèdes permettait une recette supérieure à la dépense pour ce poste. C’était en fait une augmentation des impôts locaux dont le "chapeau" était porté par le SIVADES. Ce procédé ne nous semble ni transparent ni correct.
Mise au vote, 5 Conseillers ont voté contre.

-Budget primitif.
Monsieur Nettre pense que, vu la situation, il ne faut pas être trop optimiste, étudier les dépenses qu’il est possible de réduire et reparle du mauvais fonctionnement de la commission des finances
Madame Garde trouve que les dépenses envisagées sont trop importantes et que "l’on voit trop grand"
Le budget primitif est adopté avec 4 abstentions.

-Demande de subventions pour :
-achat de matériel informatique et renouvellement du contrat obligatoire avec Mairistem.
Unanimité
-divers matériel mobilier : jardinières, tentes "barnum", tables et chaises pour la salle des fêtes. (Matériel commandé aux journées des Maires sans avoir été payé, sans consultation des Conseillers)
Madame Garde s’élève contre ce procédé qui met les Conseillers devant le fait accompli.
Monsieur Nettre se demande si tout devait être acheté cette année ?
1 vote contre, 1 abstention.
-Remplacement du véhicule des gardes. L’ancien sera réparé et mis à la disposition des services techniques. (Coût 15 710 €)
Unanimité.
-Agrandissement de la mairie.
Construction d’un bureau indépendant pour la police municipale (Coût 100 000€)
6 contre.
-Agrandissement du cimetière. (Coût 107 873€)
Unanimité.
--Chauffage à église (Renvoyé depuis plusieurs années)
3 contre, 1 abstention.

Il a été précisé, par monsieur le Maire que, si les subventions n’étaient pas accordées, l’achat ou les travaux considérés ne seraient pas entrepris ; pour les subventions accordées, l’achat ou les travaux seraient à nouveau présentés en Conseil Municipal.
Est-ce nécessaire de programmer certaines dépenses, cette année, dans un contexte local d’économie et de crise ?

-Travaux non subventionnables :
-Travaux de voirie : réfection des traverses du village.
Monsieur Nettre : est-ce indispensable ? Réponse : oui, car l’état est tel qu’il y a risque d’accidents.
Unanimité.
-Achat de mobilier pour l’école.
Unanimité.
- Pose de stores à l’école pour protéger les enfants du soleil (Travaux renvoyés depuis 3 ans)
2 Abstentions.
-Prévision de 3 000€ pour achat de gros matériel pour les services techniques.
2 Abstentions.
-Pose des hydrants, 3ème tranche, opération obligatoire.
Unanimité.

-Indemnité pour la comptable du trésor.
1 contre

-Augmentation des loyers des logements communaux, ball-trap et taxi, de 1,45%.
Unanimité

-Concessions au cimetière
Augmentation de 1,45%
Unanimité.

-Admissions en non valeur
Montant : 8,95 €
Unanimité.

-Dépassement du COS pour performance énergétique.
La limite du COS peut être dépassée de 20% pour des bâtiments à faible consommation énergétique.
Vérification par un organisme agréé.
Unanimité.

-Compte épargne temps.
Possibilité aux agents d’épargner des jours de congé et de les placer sur un compte. Validation par le centre de gestion. Pas plus de 60 jours de cumul global.
1 Abstention.

-Bien sans maître
Mise vente d’un bien sans maître. Rapport prévu, pour la commune : 200 000€
Unanimité.
-Parc Naturel Régional.
La Communauté Urbaine de Nice demande à adhérer au syndicat de préfiguration du PNR.
Monsieur le Maire propose de voter "contre" et demande l’avis du Conseil.
2 abstentions. Monsieur le Maire votera donc contre cette adhésion.
Cette décision nous paraît aller dans le bon sens.






commentaires commenter

ROGER DAVER

Le 11/04/2011 à 12h49 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Nous venons d’apprendre le départ de Roger Daver, prévisible, depuis le jour où, en plein désarroi, il accomplit ce geste fatal. Quand la nouvelle est parvenue, elle a attristé les personnes qui le connaissaient. Finis les déplacements, à vitesse réduite, au volant de sa Nissan grise. Avec lui, toute une époque de la vie du village, truffée d’anecdotes savoureuses, disparaît.
Adieu Roger…

commentaires commenter

ROGER JORDANOFF N'EST PLUS...

Le 30/03/2011 à 10h02 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Les mauvaises nouvelles continuent de s’abattre sur le village : Roger Jordanoff, à son tour, subitement, nous a dit adieu.
On ne le verra plus, son chien en laisse, le matin, dans la rue Belletrud, venir acheter le pain et le journal, ni dans son jardin, tenu d'une façon exemplaire.
Comme la plupart des hommes de son âge, il effectua son service militaire en Algérie de 1956 à 1958, il n'en parlait pas beaucoup: il aurait pu. Lors d'une opération, sous les balles il ramena, vers l'arrière, un copain tombé d'épuisement. Il obtint pour cet acte une médaille et fut choisi pour défiler à Paris le 14 juillet 1958. Modeste il n'en faisait pas état.
Chauffeur de car de tourisme, il en a parcouru des kilomètres sur les routes de France et des pays environnants et il en avait accumulé des anecdotes qu’il racontait volontiers, les revivant chaque fois.
Roger, c’était aussi le joueur de boules, le gagneur, capable, lui si calme, de piquer une colère aussi brusque que passagère.
Amoureux de son village, il n’acceptait pas qu’il soit critiqué.
Nous perdons un ami.
Spéracèdes Demain a une pensée affectueuse pour Pierrette, son épouse, Georgette, sa sœur, de nombreuses années postière à Spéracèdes, à Éric, son fils, à ses petits-enfants, ainsi qu’à toutes les personnes touchées par sa disparition.


commentaires commenter

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49