Municipales 2014


Notre programme

Bulletins


Bulletins publiés par l'association Spéracèdes Demain disponibles au format PDF :
26 - Juillet 2017
25 - Janvier 2017
24 - Juillet 2016
23 - Janvier 2016
22 - Juillet 2015
21 - Janvier 2015
20 - Juillet 2014
19 - Janvier 2014
18 - Juillet 2013
17 - Janvier 2013
16 - Juillet 2012
15 - Janvier 2012
Numéro spécial Centenaire
14 - Juin 2011
13 - Janvier 2011
12 - Juillet 2010
11 - Janvier 2010
10 - Juillet 2009
09 - Janvier 2009
08 - Juillet 2008
07 - Novembre 2007
06 - Juillet 2007
05 - Janvier 2007
04 - Juillet 2006
03 - Février 2006

Après sélection, le chargement peut prendre plusieurs secondes.

Blog

rss

TOUS LES ARTICLES
ÉVÉNEMENTS
ACTUALITÉS
CONSEILS MUNICIPAUX
TERRES DE SIAGNE
CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG)
HEURES MUSICALES DE SPÉRACÈDES
LES RENDEZ-VOUS DE SPERACEDES
PNR (Parc Naturel Régional)
CAFÉ PHILO
MUNICIPALES 2014
CINE CABRIS

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50

LA GALLINETTE

Le 03/02/2014 à 09h03 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

commentaires commenter

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE (CAPG) DU VENDREDI JANVIER 2014

Le 22/01/2014 à 06h31 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

La première réunion d’une assemblée est toujours une date importante. Un peu de solennité avant d’aborder plus de 100 délibérations. Elles furent, dans leur presque totalité, adoptées à l’unanimité, sans grandes remarques, sauf celle traitant des ordures ménagères.
Le Maire de Cabris, Pierre Bornet, a demandé que Cabris et Spéracèdes aient un tarif particulier compte tenu que, pour ces 2 villages, les bases d’impositions, sur lesquelles sont appliqués les taux, sont plus élevées que celles des communes voisines. La CCTS s’était prononcée, à l’unanimité, lors de sa séance du 1er octobre 2013, sur le principe de demander à la CAPG d’instaurer des zones de perception pour lesquelles des taux différents seraient votés afin de tenir compte des spécificités des communes de la CCTS. Le but est que chaque commune s’acquitte de cette redevance d’une façon équitable en fonction des services proposés. La délibération précisait : « Compte tenu des différences importantes de coût et d’organisation du service des ordures ménagères entre le territoire des communes de CCTS et celui des autres communautés appelées à également fusionner dans le cadre de la CAPG, il apparaît important de prévoir une possibilité de zonage. En effet, sur le territoire de la CCTS, la collecte s’effectue en points de regroupement et non en porte à porte. De plus la Communauté d’Agglomération de Pôle Azur Provence prend (et elle continue à prendre) en charge une partie du coût des ordures ménagères, par le reversement d’attributions de compensation et des ressources fiscales hors Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM). »
Le Président, malgré l’opiniâtreté du Maire de Cabris relayé par celui de Spéracèdes, a refusé d’accéder à cette requête. Il a cependant promis que le sujet serait étudié ultérieurement.
Il est surprenant que les deux autres représentants de notre village, à savoir Messieurs Azaïs et Roustan, n’aient pas fait corps avec le Maire pour défendre les intérêts des Spéracèdoises et des Spéracèdois.
Il avait été souhaité, lors d’un Conseil Communautaire des Terres de Siagne, une solidarité entre les communes qui la composaient ; nous ne comprenons pas pourquoi ce ne fut pas le cas, à cette occasion, de le démontrer.

commentaires commenter

ÉCOLE À VENDRE ? COMMENT EST-CE POSSIBLE ?

Le 17/01/2014 à 18h26 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Non ce n’est pas un mauvais canular, c’est un projet de Monsieur Roustan. En effet, pour financer la construction d’une nouvelle école, il prévoit "la cession des anciens bâtiments scolaires". Nombreux sont les Spéracèdoises et les Spéracèdois qui nous ont fait part de leur émotion en apprenant cette nouvelle. Vendre cet édifice qui rassemblait, la mairie, l’école de filles et celle des garçons, ce lieu chargé de tant de souvenirs, où tant de générations ont appris à être les adultes qu’ils sont devenus, qui a vu tant de couples officialiser leur union. Ce lieu qui tient une place si importante dans l’histoire du village, être vendu comme un vulgaire bâtiment, comment peut-on l’imaginer ? Cet ensemble "Écoles-Mairie" ne fait-il pas partie du patrimoine que l’on veut mettre en valeur ? Le passé ne peut pas être effacé, il fait partie de la richesse d’un village, il est un élément essentiel pour qu’un village ait une âme.
Il est inquiétant de vouloir que la logique comptable prenne le pas sur le côté humain …
Certes, la construction d’une nouvelle école dans notre village devient indispensable, mais ce projet ambitieux doit-il être nécessairement financé, en sacrifiant les témoignages de notre passé ?

2 commentaires commenter

FESTIVAL DE MUSIQUE

Le 17/01/2014 à 18h24 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

commentaires commenter

LA RÉCOLTE DÉTERMINE LA QUALITÉ DE L'HUILE

Le 04/01/2014 à 18h40 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

commentaires commenter

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU LUNDI 23 DÉCEMBRE 2013

Le 04/01/2014 à 18h12 par Spéracèdes Demain dans la catégorie TERRES DE SIAGNE

DÉLIBÉRATION N°1
Réforme des biens.

Afin de faciliter la transition comptable et administrative liée à la création, par fusion, de la communauté d’agglomération du Pays de Grasse, les matériels ou mobiliers très anciens, détruits, endommagés ou obsolètes dont la liste a été communiquée, doivent être réformés.
Délibération adoptée à l’unanimité.
DÉLIBÉRATION N°2
Demande de prise en charge des rôles supplémentaires dans le calcul du FNGIR (Fonds National de Garantie Individuelle des Ressources). Engagement à reverser aux communes.

Suite à une conséquence de la loi de finances 2013, certaines ressources sont perdues par plusieurs communes. Il est demandé d’autoriser le président de la CCTS, puis celui de la CAPAG d’ester en justice pour la prise en compte de ces pertes, et de prendre l’engagement, au cas où cette requête aboutirait, de reverser intégralement aux communes les sommes ainsi encaissées dans le cadre d’une révision de droit des attributions compensatoires.
Délibération adoptée à l’unanimité.
DÉLIBÉRATION N°3
Révision des attributions de compensation.

Le Conseil de Communauté peut, à l’unanimité, procéder à la révision des attributions de compensation.
Monsieur le Président fait remarquer que faute d’unanimité (sans abstention), la somme à partager serait versée à la CAPAG. La répartition proposée par la Commission Locale d’Évaluation des Charges Transférées (CLECT) est adoptée à l’unanimité.
Pour Spéracèdes, l’attribution prévue était de 9 130 €, elle passe à 59 130 €.
DÉLIBÉRATION N°4
Fonds de concours.

Afin de réaliser un équipement, des "fonds de concours" peuvent être versés par la communauté de communes à ses communes membres. Le montant total des fonds de concours ne peut excéder la part du financement assurée, hors subventions, par le bénéficiaire du fonds de concours. Pour être versés, un accord des conseils municipaux des communes concernées est nécessaire.
Délibération adoptée à l’unanimité.
Pour Spéracèdes, le fonds de concours sollicité auprès de la CCTS s’élève à 54 446,13 €
DÉLIBÉRATION N°5
Mise à disposition des biens de la crèche de Saint-Cézaire au profit de la CCTS

Délibération adoptée à l’unanimité.
DÉLIBÉRATION N°6
Mise à disposition des biens du local ados de Saint-Cézaire au profit de la CCTS.

Délibération adoptée à l’unanimité.
DÉLIBÉRATION N°7
Commune de Cabris. Modification du programme PAS.

Délibération adoptée à l’unanimité.
DÉLIBÉRATION N°8
Répartition de l’actif et du passif du SIVADES-Approbation du protocole.

La création de la Communauté d’Agglomération des Pays de Lérins (CAPL) et celle de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse (CAPG), entraînent la dissolution du SIVADES. Il est nécessaire de procéder à la répartition du patrimoine et du personnel de ce syndicat.
La répartition proposée est adoptée à l’unanimité.
Le problème des déchets à été évoqué, il est urgent de trouver rapidement une solution.
DÉLIBÉRATION N°9
Répartition des marchés entre les membres du SIVADES après dissolution.

La répartition proposée est adoptée à l’unanimité.
DÉLIBÉRATION N°10
Transfert des agents du SIVADES à la CAPAG.

Les personnels exerçant des fonctions au sein du SIVADES seront transférés notamment auprès de la CAPL, de la ville de Cannes, de CAPAP et de la CCTS
Pour les agents de la CAPAG, de la CCTS puis de la CAPG :
-Tous les agents qui concourent au service de la collecte seront transférés à la CCTS.
- Les agents du service déchetterie seront répartis suivant leur lieu de travail.
- Les agents des services ambassadeurs du tri et services généraux seront répartis suivant un tableau proposé.
Les agents concernés conserveront, s’ils y ont intérêt, le bénéfice du régime indemnitaire qui leur était applicable ainsi, qu’à titre individuel, les avantages acquis.
Les agents se verront affectés dans des fonctions relevant de leur grade, proches des missions qu’ils exerçaient auprès de leur précédent employeur. Le CTP du SIVADES et celui de la CAPAP de catégorie C ont été consultés.
Délibération et propositions adoptées à l’unanimité.
DÉLIBÉRATION N°11
Répartition de l’actif et du passif de SILLAGE. Approbation du protocole.

Les nouvelles créations des diverses communautés d’agglomérations entraînent la dissolution de SILLAGE (syndicat des transports). Le projet de répartition de l’actif et du passif de SILLAGE, ainsi que le protocole, qui ont été proposés, sont adoptés à l’unanimité.
Monsieur Cantoni s’est inquiété : « Qui va payer le funiculaire ? »
Les délégués avaient voté pour, avant le retrait de Mougins.
Monsieur Bornet pense que cela sera très onéreux.
Monsieur Cantoni plaide pour le projet de la réouverture de la ligne Nice-Meyrargues, avec dans un premier temps, Grasse-Le Tignet par un transport en site propre (Bus), projet beaucoup moins coûteux et beaucoup plus utile.
DÉLIBÉRATION N°12
Attribution d’une subvention au SIIVU (Syndical Interdépartemental à Vocation Unique de la Haute Siagne).

Le Président rappelle que ce syndicat est en charge de l’élaboration du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) ; il propose que la CCTS participe financièrement à ce projet en allouant au SIIVU une subvention de 13 000 €.
Délibération adoptée à l’unanimité.
QUESTIONS DIVERSES.
- Monsieur Bornet fait part de sa crainte suite au projet de fermeture du service de réanimation à l’hôpital de Grasse. Il propose une motion de soutien pour son maintien.
A terme, a-t-il dit, le service chirurgie devra à son tour fermer.
Proposition adoptée à l’unanimité.
- Madame Brousteau s’inquiète des embouteillages au quartier Saint-Jacques, suite à l’édification du nouveau rond-point. Ils sont la cause de retards pour les élèves des lycées grassois. Elle propose que le Conseil vote une motion pour que ce rond-point soit modifié.
Monsieur Délia, Conseiller Général, indique que si le Conseil Général a financé cet ouvrage, il en a délégué la réalisation à la ville de Grasse. Le projet retenu n’a pas été respecté ; il interviendra à ce sujet auprès du Conseil Général.
Le principe de la motion a été adopté à l’unanimité.
Ce Conseil Communautaire a été le dernier pour la Communauté de Communes des Terres de Siagne.

commentaires commenter

NOËL MAGIQUE DES PETITS ET DES GRANDS

Le 22/12/2013 à 20h47 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

L’hiver a eu un peu de retard, à la grande satisfaction des nombreux présents qui avaient envahi la place du village pour participer au "Noël magique des petits et des grands".
La température, douce pour la saison, était présente, ce qui fut rarement le cas depuis la première "Fête des châtaignes". Quelles étaient ces flammes devant le Café ? Un feu ? Un feu en hiver ? Non, Max et Alain, aux commandes d’un drôle d’appareil, jouant aux anciennes locomotives à vapeur, faisaient griller les châtaignes. Contre le mur, ce n’était pas de la soupe que Jean-Marc sortait de sa grande marmite, mais un bon vin chaud fortement apprécié. En déambulant entre les stands, on retrouvait l’Epicière et l’Epicier, la Boulangère et le Boulanger, Rose et Gaby offrant les crêpes de Max, Karine présentant des bijoux de sa création, Danielle avec un autre style de bijoux et un espace maquillage à la grande joie des jeunes. Des éléments gonflables, sortaient les cris des enfants tout heureux de pouvoir sauter librement. La chorale de l’Aïgo Vivo et ses tambourinaïres, transformés en "Papa Noël", interprétèrent des chants de circonstance, certains dans notre belle langue provençale.
Un grand oiseau aux ailes dorées parcourait le marché, c’était une belle créature grimpée sur des échasses. Troquant ses ailes et ses échasses pour des torches, elle attaqua une danse qui fit frémir les spectateurs : c’était beau !
Un moment de rencontre et de détente en préliminaire aux fêtes de fin d’année.
Merci à Nathalie et Philippe du Café de l’Union qui ont offert le vin et les châtaignes, ainsi qu’à tous les organisateurs et bénévoles qui se sont employés sans compter pour que cette manifestation existe et soit une réussite.


commentaires commenter

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 16 DÉCEMBRE 2013

Le 20/12/2013 à 07h19 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

ORDRE DU JOUR N°1.
PV du précédent Conseil Municipal du 25 novembre 2013

Lors de celui-ci, Monsieur Roustan avait demandé des précisions sur le compte "Fêtes et Cérémonies». Elles lui ont été données, la somme avoisine les 9 000 €.
Cette question est l’illustration de ce que nous ne cessons de dénoncer : l’information n’est pas donnée, mais elle n’est pas recherchée.
ORDRE DU JOUR N°2
Délibérations
●Délibération n°1
Désignation des délégués pour le syndicat de communes de gestion de l’eau et de l’assainissement.

Monsieur le Maire propose 3 candidats, ne reprenant pas toutes les personnes qui siégeaient à la Régie des Eaux : Monsieur Pasquelin ; Mesdames Rostain et Garde. Le Conseil est devenu, alors, un vrai "champ de bataille". Messieurs Roustan, Escano et Baussy se sont élevés, avec véhémence, contre ce changement qu'ils dénoncent comme une sanction contre" les nouveaux opposants", et, à leur tour, ils présentent, Messieurs Azaïs, Baussy et Escano.
Monsieur le Maire propose de passer au vote. Résultat : 6 voix pour une liste, 6 voix pour l’autre ! Monsieur le Maire déclare la première liste élue, le Maire ayant voix prépondérante.
Monsieur Roustan exige alors un vote à bulletins secrets.
Pourquoi ne pas l’avoir demandé avant ?
Monsieur le Maire : « Trop tard, c’est voté ! »
Monsieur Roustan déclare qu’une nomination exige un vote à bulletins secrets.
Article L2121-21 du code général des collectivités territoriales.
Là aussi, pourquoi ne pas l’avoir exigé avant ?

Il menace de porter l’affaire devant le tribunal administratif.
Un autre texte est mis en avant : en cas d’égalité de voix, c’est le plus ancien qui est élu.
Un "accord" intervient : les représentants seront Messieurs Pasquelin et Azaïs ainsi que Madame Garde.
Monsieur Baussy montre bruyamment son mécontentement.
Beaucoup de nervosité, une ambiance lourde, comment peut-on gérer la commune sereinement dans de telles conditions ?
Le changement de représentants pour seulement quelques mois (jusqu’aux prochaines élections de mars 2014) ne nous semble pas opportun, mais, en même temps, quand on est opposant déclaré, il ne faut pas s’attendre à des "cadeaux".
La campagne électorale, commencée depuis plusieurs Conseils, ne fait que s’amplifier. Elle devient une lutte pour le pouvoir avec beaucoup de mesquineries, cela frise le ridicule : le "débat" manque de dignité.

●Délibération n°2.
Décision modificative n°5 : virement de crédits.

Le compte "voirie" doit être abondé d'environ 1 600 €, les travaux entrepris ont été plus nombreux que prévus.
La somme est prise sur des comptes excédentaires.
Délibération adoptée avec une abstention : Monsieur Nettre, pour non réunion de la commission des finances.
●Délibération n°3.
Décision modificative n°6 : crédits supplémentaires.

Les postes : entretien des bâtiments, combustible et maintenance du matériel, doivent être abondés d'environ 12 500 €. La somme correspondante sera prise sur les recettes supplémentaires apportées par la taxe sur la consommation d’électricité.
Délibération adoptée avec une abstention : Monsieur Nettre (Même raison que ci-dessus).
●Délibération n°4.
Fonds de concours. Opération 043 : Construction d’une salle polyvalente. (Au dessus de la classe CP actuelle)

Pour bénéficier de la subvention de la région dans le cadre du Plan d’Aménagement Solidaire (PAS), voir le compte rendu du Conseil Municipal du 17 décembre 2012, Monsieur le Maire indique qu’il est nécessaire d'adopter en Conseil Municipal cette délibération afin de déposer le permis en tout début 2014, sous peine de perdre les subventions à cause du passage à la Communauté d'Agglomération au 1er janvier. Un appel d'offre suivra ; le coût total prévu est de 400 000 € TTC. Subvention de la Région : 152 502 €, fonds de concours de la Communauté de Communes des Terres de Siagne (CCTS) : 54 446 €, le solde nécessitera un emprunt de 193 052 €, si aucune autre subvention n’est perçue. (Les sommes sont arrondies à l’euro.)
Monsieur Escano craint que le devis soit dépassé.
Monsieur le Maire indique que le concepteur du projet assure que les prévisions seront respectées.
Monsieur Roustan interroge sur la participation de la CCTS : 20 000 €étaient prévus, le total devrait être de 20 000 € plus les 54 446 €.
Monsieur le Maire répond que les 54 446 € remplacent les 20 000 € initialement octroyés.
Monsieur Baussy s’informe si la commission des travaux a été consultée.
Réponse de Monsieur le Maire : « C’est au Président de cette commission de la convoquer. »
Monsieur Azaïs, Président de la commission des travaux, rétorque ne pas avoir été mis au courant !
Madame Garde pose la question : « Si la prochaine municipalité n’approuve pas ce projet, faute de moyens par exemple, qu’adviendra-t-il ? »
Monsieur le Maire : « La dépose d’un permis de construire ne constitue pas l’obligation d’effectuer les travaux. »
Délibération adoptée avec 2 abstentions, Messieurs Azaïs et Escano.
ORDRE DU JOUR N°3.
Questions diverses

●En réponse à une question posée lors du Conseil Municipal du 25 novembre, par Monsieur Roustan sur la réévaluation du taux de la taxe foncière sur le foncier non bâti, demandée par l’État, monsieur le Maire précise que l’échéance est renvoyée à 2016.
●Messieurs Roustan et Baussy remettent "sur le tapis" la perte de recettes suite à l’uniformisation de la taxe sur les ordures ménagères au sein de la CCTS, et accuse celle-ci d’avoir fait perdre à la commune une somme importante.
Nous n’allons pas démontrer que ce n’est pas la réalité, nous l’avons déjà fait ! (Voir commentaires suite au Conseil municipal du 4 mars 2013, en "cliquant" sur la bulle à gauche au bas de l’article.)
Comme preuve, il est fait état de "attribution de compensation" que la CCTS aurait reversée à Spéracèdes.
Cette compensation n’a rien à voir avec les Ordures Ménagères ; c’est le vocable officiel pour désigner le reversement de l’ancienne Taxe Professionnelle perçue par notre commune avant son entrée dans la CCTS.
●Monsieur Baussy s’élève contre les bourrelets en "goudron" qui canalisent les eaux de pluie vers la route. Il rappelle que les propriétaires ne doivent pas les dévier, ils doivent les canaliser.
Il semble qu'il y ait du laxisme de la part des personnes en charge de ce dossier.

commentaires commenter

LA PASTORALE DE L’AÏGO VIVO

Le 20/12/2013 à 07h13 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

De très nombreux spectateurs pour assister à la représentation de la Pastorale de l’Aïgo Vivo. Pastorale originale, œuvre de Raymond Mussou, qui, défiant toutes les cartes de géographie, nous apprend que Spéracèdes est très proche de Bethléem ! Incrédule au départ, l’assistance se laissa petit à petit convaincre : n’est-ce pas la magie de Noël qui a opéré ?
Les scènes de la vie du village défilaient avec un naturel surprenant. Les "acteurs", tout en interprétant leur rôle, s’amusaient : la salle devint complice.
Le Marché, les "Bugadières", le Parisien, le Facteur, les "Pétanqueurs", le Braconnier et sa Belle, le Garde-chasse, le Colporteur, les Commères, le Maire, le Notaire, Zidore le marchand d’huile, le Berger, les Rois Mages, Joseph et Marie, les Gitanes, la petite Bergère à la recherche de son agneau perdu, "lou Ravi" et en toile de fond, passant en silence, précédés d’une douce musique,  Marie et Joseph. Tous ces santons animés, l’espace de quelques instants, rappelèrent des moments de vie du village.
Musique, chants et danses les accompagnèrent tout au long de cette après-midi.
Le verre de l’amitié réunit ensuite l’ensemble des présents, les discussions, à " bâtons rompus", se prolongèrent comme si personne ne voulait interrompre ces moments chaleureux.



commentaires commenter

FÊTE DE NOËL DE L’ÉCOLE

Le 20/12/2013 à 06h51 par Spéracèdes Demain dans la catégorie ÉVÉNEMENTS

Une salle des fêtes où enfants et parents se pressent, où les places assises sont insuffisantes, sont la marque du succès de cette "Fête de Noël de l’École de Spéracèdes".
Parents, enseignants et enfants ont œuvré pour que cette soirée soit une réussite de fraîcheur et de spontanéité.
Les classes, PS/MS, PS/MS/GS et MS/GS, ont présenté une comptine et des chants, dont un "canon".
Les classes, CP/CE1, CM1/CM 2, et CE1/CE2/CM1, ont interprété, chants, dont certains en anglais, morceaux de flûte, et danse.
Les enfants prenaient un plaisir évident à évoluer sur scène ; et les parents ? heureux, stressés et photographes !
Ils prirent la suite et essayèrent de ne pas se montrer "inférieurs" à leur progéniture ; pari gagné avec une pièce illustrant bien la magie de Noël.
Bravo aux parents, aux enfants, mais aussi aux enseignants pour tout le travail effectué en amont.
La soirée s’est terminée par la distribution des cadeaux : Père Noël était passé.



commentaires commenter

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50